John Bedini

John Bedini

Le cycle des aimants

John Bedini a commencé ses recherches sur les générateurs électromagnétiques en 1970. Il est alors  ingénieur en électronique et travaille dans le domaine de l'audio. Dans le courant des années 90, il invente l'Optimiseur de Spectre Audio, un système permettant d'améliorer la reproduction stéréophonique.

Il est le digne héritier des technologies de Nikola Tesla dont il va reprendre le concept d'énergieBedini, champs magnétiques radiante pour expliquer la production surunitaire de ses générateurs. Car en effet, ses inventions piétinent quelque peu les lois de la conservation de l'énergie.

Ses recherches l'ont amené à travailler avec Floyd Sweet et Thomas Bearden. Mais, contrairement à Floyd Sweet, John Bedini est plus enclin à partager ses connaissances et encourage même à reproduire ses appareils. C'est sans aucun doute le meilleur moyen d'éviter que la chape du silence ne tombe sur ses inventions.

Bedini, schéma de principe 1Au symposium du centenaire de l’arrivée de Tesla aux USA, en Août 1984, John Bedini a présenté un convertisseur dont plusieurs ingénieurs ont confirmé les 800 % d’efficacité obtenus pendant les essais. Ce convertisseur, de type Tesla, de la taille d’une boîte à cigares, a fourni du courant pendant 24 heures, lors du symposium, et pourtant, après cela, ses batteries cadmium - nickel étaient complètement chargées ! C’est Ronald Brandt, un ami de Tesla, qui a donné l’idée de cet appareil à Bedini. On dit que Brandt lui-même utilise un convertisseur depuis des années, sans aucune perte de charge des batteries.

Au lieu de breveter son système Bedini a présenté puis offert aux assistants du symposium les schémas permettant de construire son appareil et aussi la méthode de construction d'un tube amplificateur de Moray.Bedini, schéma de principe 2

Plus de 26 chercheurs indépendants ont pu reproduire avec succès et à peu de frais son appareil. On peut obtenir ce rapport " Générateur à Energie Libre de Bedini  " auprès de Tesla Book Company 1580 Magnolia Avenue P.O. Box 121873, Chula Vista, CA 91912 USA. Pour les enregistrements de la présentation historique de Bedini et ceux de Watson et d’autres chercheurs, s’adresser à " The Tesla Centennial Symposium 1984 ", PO Box 38445, Colorado Springs, CO 80937 USA.

Le principe de base du système de Bedini est le moteur-générateur.

Dans sa version la plus simple, il comprend un rotor équipé d'aimants permanents, d'une bobine à triple enroulements (alimentation-commande-charge) et d'un circuit électronique permettant de gérer d'une part la commande des impulsions d'alimentation de la fonction moteur et d'autre part les séquences de charge de la fonction générateur.

Bedini, prototype 1Le circuit de commande permet de détecter le passage d'un aimant face à la bobine, le circuit d'alimentation provoque alors un champ magnétique en opposition avec le pôle de l'aimant proche perpétuant ainsi le mouvement du rotor et, le circuit de charge collecte l'énergie induite par le passage de l'aimant pour alimenter les batteries de stockage.

L'impulsion magnétique provoquée par le passage de l'aimant face au noyau de la bobine de charge induit un courant supérieur à celui que nécessite l'énergie utilisée pour entretenir la rotation rendant ainsi le système surunitaire. John Bedini quant à lui, préfère la notion d'amplification d'énergie ou d'énergie radiante prélevée du vide. Les très bonnes performances magnétiques des aimants d'aujourd'hui permettent sans aucun doute d'obtenir un rendement élevé.Bedini, prototype 2

John Bedini a fait de multiples variantes sur ce principe en multipliant les bobinages et en adaptant de différentes manières les circuits magnétiques.

Dans  les années 80, son souci de diffuser et de faire comprendre ses travaux, l'amena à aider une petite fille de 10 ans désireuse de présenter un projet scientifique à son école pour un concours de science. Il la guida dans la construction d'un générateur qui fonctionna les cinq jours du concours en allumant une ampoule, tout en laissant la batterie d'alimentation totalement chargée.

Bedini School GirlShawnee, la jeune étudiante remporta le concours. Cette version simplifiée de son système prit le nom de Bedini SG, SG pour School Girl. C'est, au sens propre, un cas d'école. Le rotor est une roue de vélo, maintenue par un étrier de bois, sur laquelle sont fixés les aimants permanents. L'électronique est simplissime et, seule la réalisation de la bobine demande un peu de doigté.

John Bedini est un génie autodidacte généreux qui a su regarder la science de l'électromagnétisme d'un œil neuf.

https://www.youtube.com/watch?v=Y5RVBkswx3E

https://www.youtube.com/watch?v=FTXu79ttP9k


La playlist deezer :
S’abonner
Notification pour
guest

Optionally add an image (JPEG only)

2 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Oxyom
Membre
Oxyom
Oct 14, 2014 10:52 pm

C’est un un genre d’alternateur surnuméraire non ..? C’est un aimant qui passe devant une bobine de cuivre et qui crée un courant ?Je comprend pas très bien d’où l’énergie est tirée du vide. Si qqun aurait des liens pour que je comprenne mieux, désolé on apprend pas ça à… Lire la suite »

Tahiti987
Tahiti987
Fév 2, 2015 1:08 am
Répondre à  Oxyom

slt va voir sur youtube une vidéo intitulé documentaire intéressant … je sais le titre inspire pas forcémant confiance mais je peut peut t’assurer que le contenu est digne de confiance ( pour ma part ) sinon quelque recherche internet sur http://www.lepouvoirmondiale.com devrait t’éclaircir . n’hésite pas a prendre ton… Lire la suite »