Je te partage une super vidéo sur laquelle je suis tombé et qui devrait te plaire.
Son titre est : "JÉSUS CONTRE LE CHRISTIANISME".
Merci à notre frère pour son super travail !

(Juste j'apporterai en dessous de la vidéo quelques correctifs, mais dans l'ensemble cette vidéo est très bien faite et utile à partager afin de faire sauter un verrou mental... vous comprendrez en visionnant la vidéo, je vous dit à tout de suite après pour la suite du correctif et sa prolongation...)

Correctifs et prolongation...

En effet, ceux qui s'y sont intéressé connaissent que Jésus n'a jamais voulu fonder une religion ni créer un culte à sa personne physique. Il enseignait le pur Esprit, appelait l'Esprit endormit qui croyait être "une pauvre petite créature apeurée, stupide et mourante" à le suivre (se réveiller au pur Esprit) au Royaume de Dieu, lequel n'est pas de ce monde.

Il enseignait aussi que rien du monde n'a d'importance, il ne jugeait pas les comportements humains, il ne jugeait pas le monde, il ne voyait pas le monde comme réel allant meme à dire "laissez les morts enterrer leurs morts" ou encore "N'ais d'attention que pour Dieu et Son Royaume". Plus clair que cela c'est impossible... c'est un enseignement non-dualiste pur. Une invitation à lâcher le rêve pour se réveiller à notre Réalité immortelle.

Il disait aussi que tu es le Christ et que tout ce qu'il accomplissait tu pouvais aussi le faire puisque Lui, c'est Toi !

Il était un enseignant de l'Amour pur et du chemin pour se réveiller de cette illusion, de cette grande farce cosmique que les Hindou appellent "Maya".

"Celui qui a connu le monde a découvert un cadavre, et celui qui a découvert un cadavre, à celui-là le monde n'en est pas digne."
(J. dans l'évangile de Thomas)

ou encore...

"L'opposé de l'Amour est la peur, mais ce qui embrasse tout, n'a pas d'opposé."
(J. dans UCEM)

ou encore...

Rien de réel ne peut être menacé.

Rien d'irréel n'existe.
En cela demeure la paix de Dieu.
(J. dans UCEM)

Que ce soit à l'époque dans les paroles retranscrites de Jésus, ou que ce soit plus récemment dans ce qui est considéré comme étant un chef d'oeuvre de la littérature spirituelle "Un cours en miracles" dans lequel l'auteur se déclare comme ayant été connu sous le nom et personnage historique de Jésus, dans tous les cas, son enseignement reste cohérant et constant.

Jésus n'invitait pas au futur du monde mais à l'Eternité du Royaume en Dieu.

Voici les fameux textes de l'évangile de Thomas retrouvés à Nag Hammadi :

Voici les paroles cachées que J. le vivant a prononcées et que Didymus Judas Thomas a noté et transmit :

1. Et il dit : "Celui qui découvrira l'interprétation de ces paroles ne goûtera pas la mort".

2. J'ai dit : "Ceux qui cherchent ne doivent pas cesser de chercher jusqu'à ce qu'ils trouvent. Quand ils auront trouvé, ils seront troublés. Quand ils seront troublés, ils s'émerveilleront, et ils régneront sur tout."

3. J. dit : "Si vos maîtres vous disent : "Regardez, le chemin vers Dieu est dans le ciel,
alors les oiseaux vous précéderont. S'ils vous disent : "C'est dans la mer", les poissons vous précéderont.
Au contraire, le chemin vers Dieu est en vous et vous êtes partout.
Quand tu te connaîtras, tu seras connu et tu comprendras que nous sommes un.
Mais si tu ne te connais pas, tu vis dans la pauvreté et tu es la pauvreté.".

4. J'ai dit : "Une personne âgée ne doit pas hésiter à demander à un petit enfant le sens de la vie, et cette personne vivra. Car beaucoup des premiers seront les derniers, et ils ne feront plus qu'un."

5. Sache ce qui est devant toi, et ce qui t'est caché te sera révélé.
Car il n'y a rien de caché qui ne soit révélé.

6. Les disciples lui demandèrent : "Veux-tu que nous jeûnions ? Comment devons-nous prier ?
Devons-nous donner à la charité ? Quel régime alimentaire devons-nous observer ?"
J'ai répondu : "Lorsque vous allez dans une région et que vous vous promenez dans la campagne, et que les gens vous accueillent, mangez ce qu'ils vous servent.
Après tout, ce qui entre dans ta bouche ne te souillera pas;
Au contraire, c'est ce qui sort de ta bouche qui te révélera."

8. J. dit : "Un pêcheur avisé jeta son filet dans la mer. Quand il le remonta, il était plein de petits poissons.
Parmi eux, il découvrit un grand et beau poisson.
Il rejeta tous les petits poissons à la mer et choisit le grand poisson. Quiconque ici avec deux bonnes oreilles devrait écouter."

9. J. dit : "Regarde, le semeur est sorti, a pris une poignée de graines et les a dispersées.
Certaines sont tombées sur la route, et les oiseaux sont venus les manger. D'autres sont tombées sur les rochers, elles n'ont pas pris racine et n'ont pas produit de grain. D'autres sont tombées sur les épines, elles ont étouffé la graine et les vers les ont mangées. Et d'autres sont tombés sur la bonne terre, et elle a produit une bonne récolte; elle a donné soixante par mesure et cent vingt par mesure."

11. Les morts ne sont pas vivants, et les vivants ne mourront pas.

13. J'ai dit aux disciples : "Comparez-moi à quelque chose et dites-moi à quoi je ressemble."
Simon Pierre lui dit : "Tu es comme un ange juste."
Matthieu lui dit, "Tu es comme un maître de sagesse."
Thomas lui dit : " Maître, ma bouche est incapable de dire ce que tu es."
Alors il le prit et se retira, et lui dit trois choses.
Quand Thomas revint vers ses amis, ils lui demandèrent : "Que t'a dit J ?"
Thomas leur dit : "Si je vous dis une des choses qu'il m'a dites, vous prendrez des pierres et vous me lapiderez, et le feu sortira des pierres et vous consumera."

17. J'ai dit : "Je vous donnerai ce qu'aucun œil n'a vu, ce qu'aucune oreille n'a entendu, ce qu'aucune main n'a touché et ce qui n'a pas été touché, et ce qui n'a pas surgi dans le cœur de l'homme."

18. Les disciples dirent à J : "Dis-nous comment sera notre fin."
Il répondit : "Avez-vous donc découvert le commencement, pour chercher la fin ?
Car là où se trouve le commencement, se trouve la fin.
Heureux celui qui se tient au commencement : Celui-là connaîtra la fin et ne goûtera pas la mort."

20. Les disciples dirent à J : "Dis-nous comment est la Règle divine de Dieu."
Il leur dit : "C'est comme une graine de moutarde. C'est la plus petite de toutes les graines, mais quand elle tombe sur un sol préparé, elle produit une grande plante et devient un abri pour les oiseaux du ciel".

22. Quand tu feras du deux une seule chose, et quand tu rends l'intérieur comme l'extérieur, l'extérieur comme l'intérieur, et le supérieur comme l'inférieur, et quand tu feras du mâle et de la femelle un seul être, alors le mâle ne sera pas mâle et la femelle femelle.
Alors tu entreras dans le Royaume.

23. Je vous choisirai, un parmi mille et deux parmi dix mille, et ils se tiendront debout comme un seul. Et ils ne feront qu'un.

24. Les disciples dirent : " Montre-nous le lieu où tu es, car il faut le chercher. "
Il leur dit : "Que celui qui a deux oreilles ici écoute ! Il y a une lumière en toi, et elle brille sur le monde entier. Si elle ne brille pas, le monde est sombre".

26. Tu vois la poussière qui est dans l'œil de ton frère, mais tu ne vois pas la poutre qui est dans ton propre œil.
Quand tu enlèveras la poutre de ton œil, alors tu verras assez clair pour enlever la paille de l’œil de ton frère.

28. Je me suis tenu dans le monde et je les ai trouvés tous ivres, mais je n'en ai trouvé aucun qui ait soif.
Ils sont venus dans le monde vides et ils cherchent à quitter le monde vides.
Mais en attendant, ils sont ivres. Quand ils auront secoué leur vin, ils ils ouvriront les yeux.

31. Un prophète n'est pas accepté dans sa propre ville. Un médecin ne guérit pas ceux qui le connaissent.

32. J. a dit : "Une ville bâtie sur une haute colline et fortifiée ne peut pas tomber, ni être cachée."

34. J. a dit : "Si un aveugle guide un autre aveugle, ils tomberont tous les deux dans un trou."

36. Ne t'inquiète pas, du matin au soir et du soir au matin, de ce que tu vas porter.
Les lys ni ne peinent ni ne filent.

37. Lorsque vous ôterez vos vêtements sans culpabilité, que vous les mettrez sous vos pieds comme des petits enfants et que vous les foulerez, alors vous verrez le fils du vivant et vous n'aurez pas peur.

40. Une vigne a été plantée en dehors du Père, mais comme elle n'est pas forte, elle sera arrachée par ses racines et elle passera.

41. J'ai dit : "Celui qui a quelque chose en main recevra davantage, et ceux qui n'ont rien seront privés du peu qu'ils ont."

42. Soyez des passants.

45. On ne récolte pas les raisins sur les épines, ni les figues sur les chardons.

47. Une personne ne peut monter deux chevaux ou bander deux arcs. Et un serviteur ne peut pas servir deux maîtres, car il honorerait l'un et offenserait l'autre.
Personne ne boit du vin vieux et veut aussitôt boire du vin jeune.
On ne verse pas de vin jeune dans de vieilles outres, car elles pourraient se briser, et on ne verse pas de vin vieux dans des outres neuves, car il pourrait se gâter. On ne coud pas un vieux morceau cousu sur un vêtement neuf, car cela créerait une déchirure.

48. J. a dit : "Si deux personnes se réconcilient dans une même maison, elles diront à la montagne : "Déplace-toi ici ! et elle se déplacera."

49. Heureux ceux qui sont seuls et choisis, car vous trouverez le Royaume.
Car vous en êtes venus, et vous y retournerez encore.

51. Les disciples lui dirent : "Quand aura lieu le repos des morts, et quand viendra le monde nouveau ?" Il leur dit : "Ce que vous attendez est arrivé, mais vous ne le savez pas."

52. Les disciples lui dirent : "Vingt-quatre prophètes ont parlé en Israël, et tous ont parlé de toi."
Il leur répondit : "Vous n'avez pas tenu compte de celui qui est vivant qui est en votre présence, et vous avez parlé des morts."

54. Heureux les pauvres, car le Royaume du Père est à vous.

56. Celui qui a compris ce monde n'a trouvé qu'un cadavre, et celui qui a découvert le cadavre, à celui-là, le monde n'en est plus digne.

57. La règle divine de Dieu est semblable à une personne qui avait une bonne semence. Son rival est venu pendant la nuit et sema des mauvaises herbes parmi la bonne graine.
Il ne laissa pas les ouvriers arracher l'ivraie, mais leur dit : "Non, sinon vous pourriez aller arracher l'ivraie et arracher le blé en même temps".
Car le jour de la moisson, l'ivraie sera visible, elle sera arrachée et brûlée."

58. J. dit : "Félicitations à la personne qui a pardonné et qui a trouvé la vie."

59. Regardez vers le vivant tant que vous vivez. Sinon, quand tu mourras et qu'ensuite tu essaieras de voir le Vivant, tu ne pourras pas le voir.

61. Je suis celui qui est issu de ce qui est entier. Il m'a été donné ce qui vient de mon Père. C'est pourquoi je dis que si quelqu'un est entier, il sera rempli de lumière, mais que si quelqu'un est divisé, il sera rempli de ténèbres.

62. J'ai dit : "Je divulgue mes mystères à ceux qui sont prêts pour mes mystères. Ne
ne laissez pas votre main gauche savoir ce que fait votre main droite".

63. Il y avait une personne riche qui avait beaucoup d'argent. Il dit : "Je vais investir mon argent pour semer, moissonner, planter, et remplir mes entrepôts de produits, afin de ne manquer de rien".
C'est ce qu'il pensait dans son cœur, mais cette nuit-là, il mourut.

66. J. a dit : "Montre-moi la pierre que les bâtisseurs ont rejetée. C'est la clé de voûte."

67. J. a dit : "Ceux qui savent tout, mais qui manquent en eux-mêmes, manquent complètement".

70. J. a dit : "Si vous faites sortir ce qui est en vous, ce que vous avez vous sauvera.
Si vous n'avez pas cela en vous, ce que vous n'avez pas en vous vous tuera."

72. Une personne lui dit : "Dis à mes frères de partager avec moi les biens de mon père".
Il répondit à cette personne : "Frère, qui a fait de moi un diviseur ?".
Il se tourna vers ses disciples et leur dit : "Je ne suis pas un diviseur, n'est-ce pas ?".

75. J. dit : "Beaucoup se tiennent à la porte, mais ceux qui sont seuls entreront dans la suite nuptiale"

76. J. a dit : "La Règle Divine de Dieu est comme un marchand qui avait une réserve de marchandise, puis trouve une perle. Ce marchand était prudent; il a vendu la marchandise et acheta l'unique perle pour lui-même. Il en va de même pour vous, cherchez le trésor qui ne se dément pas, qui dure, où aucune mite ne vient manger et qu'aucun ver ne détruit."

79. Une femme de la foule lui dit : "Heureux le sein qui t'a porté et les mamelles qui t'ont nourri".
Il lui dit : "Heureux ceux qui ont entendu la parole du Père et qui l'ont vraiment gardée !
Car il y aura des jours où vous direz : "Heureux le sein qui n'a pas conçu et les mamelles qui n'ont pas donné de lait".

80. J. a dit : "Celui qui a connu le monde a découvert un cadavre, et celui qui a découvert un cadavre, à celui-là le monde n'en est pas digne."

85. J. a dit : "Adam est issu d'une grande puissance et d'une grande richesse, mais il n'était pas digne de vous. Car s'il avait été digne, il n'aurait pas goûté à la mort."

86. J. a dit : "Les renards ont leurs tanières et les oiseaux ont leurs nids, mais les êtres humains n'ont pas d'endroit pour s'allonger et se reposer."

87. J. dit : "Que le corps qui dépend d'un corps est misérable, et combien misérable est l'âme qui dépend de ces deux-là."

88. J. a dit : "Les messagers et les prophètes viendront à vous et vous donneront ce qui vous appartient.
Vous leur donnerez à votre tour ce que vous avez, et vous vous direz, "Quand viendront-ils prendre ce qui leur appartient ?"

89. J. dit : "Pourquoi lavez-vous l'extérieur de la coupe ? Ne comprenez-vous pas que
celui qui a fait l'intérieur est aussi celui qui a fait l'extérieur ?"

90. J. dit : "Venez à moi, car mon joug est aisé et ma seigneurie est douce, et vous trouverez le repos pour vous-mêmes."

91. Ils lui dirent : "Dis-nous qui tu es, afin que nous croyions en toi."
Il leur dit : "Vous examinez la face du Ciel et de la terre, mais vous n'avez pas connu Celui qui est en votre présence, et vous ne savez pas examiner le moment présent."

92. J'ai dit : " Cherchez et vous trouverez ".
Cependant, dans le passé, je ne t'ai pas dit les choses sur lesquelles tu m'as interrogé.
Maintenant, je suis prêt à les dire, mais vous ne les cherchez pas."

94. J. a dit : "Celui qui cherche trouvera. Et pour celui qui frappe, on lui ouvrira."

95. J. a dit : "Si vous avez de l'argent, ne le prêtez pas avec intérêt. Donne-le plutôt à quelqu'un qui ne te remboursera pas."

96. J. a dit : "La règle divine de Dieu est comme une femme. Elle a pris un peu de levain, l'a caché dans la pâte et l'a transformé en une grande quantité de pâte et en a fait de grandes miches de pain. Quiconque ici avec deux oreilles ferait mieux d'écouter !"

97. J. a dit : "La Règle divine de Dieu est semblable à une femme qui portait une jarre pleine de farine.
Alors qu'elle marchait le long d'une route éloignée, l'anse de la jarre se brisa, et le repas s'est répandu derrière elle le long de la route. Elle ne le savait pas, elle n'avait pas remarqué de problème.
Lorsqu'elle est arrivée chez elle, elle a posé le bocal et a découvert qu'il était vide.".

99. Les disciples lui dirent : "Tes frères et ta mère sont dehors."
Il leur dit : "Ceux qui font ce que veut mon Père sont mes frères et ma mère.
Ce sont eux qui entreront dans le Royaume du Père".

100. Ils montrèrent à J. une pièce d'or et lui dirent : "Les gens de l'empereur romain nous demandent des impôts.
Il leur dit : "Donnez à l'empereur ce qui appartient à l'empereur.
Donnez à Dieu ce qui appartient à Dieu."

103. J. a dit : "Félicitations à ceux qui savent où les rebelles vont attaquer.
Ils peuvent se mettre en route, rassembler leurs ressources Divines, et être prêts
avant que les rebelles n'arrivent."

106. J. dit : "Lorsque vous ferez des deux un seul être, vous deviendrez des enfants d'Adam, et quand vous direz, 'Montagne, bouge d'ici!' elle bougera."

108. J. a dit : "Celui qui boit de ma bouche deviendra comme moi.
Je deviendrai moi-même cette personne, et les choses cachées lui seront révélées."

110. J. a dit : "Que celui qui a trouvé le monde, et qui s'est enrichi, renonce au
le monde."

111. J. a dit : "Les cieux et la terre se rouleront en ta présence, et celui qui
qui vit avec le vivant ne verra pas la mort.
N'ai-je pas dit : "Ceux qui se sont trouvés eux-mêmes, le monde n'en est pas digne" ?

113. Les disciples lui dirent : "Quand viendra le Royaume ?"
Il répondit : "Il ne viendra pas en le guettant.
Il ne sera pas dit : "Le voici ici" ou "Le voici là".
Au contraire, le Royaume du Père est répandu sur la terre, et les gens ne le voient pas."
* * *

Note : Cette version épurée de l'évangile de Thomas retrouvé à Nag Hammadi provient de l'auteur lui-meme (Thomas), voir pour plus de détails (c'est passionnant) le livre de Gary Renard "Et l'univers disparaitra" :

Et l’univers disparaitra

Nous y apprenons aussi que Jésus n'a jamais chassé les marchands du temple... ce qui est beaucoup plus cohérant que l'histoire officielle religieuse. Jésus n'enseignait que l'Amour, que ce monde n'était pas réel, et comment s'en réveiller : en pardonnant nos illusions et en n'ayant d'attention que pour Dieu et notre réveil en Lui... comme Jésus l'avait fait.

En gros : Il est possible de vaincre le monde et la mort, je l'ai fait et je t'explique comment faire.... ARRETES DE JUGER 😉

Et oui car juger c'est fixer un prix, et comme tout est UN et que donner c'est recevoir, le prix du jugement que tu fixes, tu te le fixes à toi-même et ton illusion va répondre à ta volonté de culpabilité et de croyance dans le péché et la punition (Karma), ce qui est encore un piège de l'égo, une attaque contre soi-même, car tout est le Soi. Il n'y a qu'un seul Esprit partagé entre Dieu et Sa Création (Le Christ).

Et oui, l'enseignement du Christ est celui de la Sainte trinité :

"Le Fils de Dieu fait partie de la Sainte Trinité, mais la Trinité Elle-même est une."
(J. dans UCEM)

Ou encore...

Le pur-esprit n'a pas de niveaux, et tout conflit découle du concept de niveaux. Seuls les Niveaux de la Trinité sont capables d'unité. Les niveaux créés par la séparation ne peuvent qu'être en conflit. C'est qu'ils ne signi­fient rien les uns pour les autres.
La conscience, le niveau de la perception, fut la première divi­sion introduite dans l'esprit après la séparation, faisant de l'es­prit un percepteur plutôt qu'un créateur. La conscience est correctement identifiée comme étant le domaine de l'ego. L'ego est une tentative de l'esprit faux pour te percevoir toi-même tel que tu souhaites être plutôt que tel que tu es. Or tu ne peux te connaître que tel que tu es, parce que c'est tout ce dont tu peux être sûr. Tout le reste peut être mis en question.
L'ego est l'aspect interrogateur du soi de l'après-séparation, quia été fait plutôt que créé. Il est capable de poser des questions mais non de percevoir des réponses signifiantes, parce que celles ci impliqueraient la connaissance et ne peuvent être perçues.
L'esprit est donc confus, parce que seule l'Unité d'esprit peut être sans confusion. Un esprit séparé ou divisé doit être confus. Il est nécessairement incertain de ce qu'il est. Il doit être en conflit parce qu'il est en désaccord avec lui-même. Cela rend ses aspects étrangers les uns aux autres, et c'est l'essence même de cette condition propice à la peur dans laquelle l'attaque est toujours possible. Tu as tout lieu d'avoir peur tel que tu te perçois toi même. 

C'est pourquoi tu ne peux pas échapper de la peur jus­qu'à ce que tu te rendes compte que tu ne t'es pas et ne pouvais pas te créer toi-même.
Tu ne peux jamais rendre vraies tes mal­-perceptions, et ta création est au-delà de ta propre erreur.
C'est pourquoi il faudra que tu finisses par choisir de guérir la séparation.
(J. dans UCEM)

J. toujours cohérant... alors que le Christianisme est incohérent...

L'église en s'appuyant sur de vieilles croyances et les interprétions de Paul (très en colère, très belliqueux à cette époque) ont fabriqué une religion qui dit tout et son contraire afin de rendre la vérité compliquée et apeurante.

Les exemples cités dans la vidéo des écrits de Paul font froid dans le dos... tout l'opposé des paroles et actes de Jésus.
Chez Paul c'est un Dieu capable de vengeance et de punition, un corps réel, un monde mal-foutu créé par Dieu et soit disant réel, des niveaux, la mise en esclavage normalisée, les différences...

Et chez Jésus, c'est tout l'inverse...

La vérité est dans le cœur de chacun, et la réponse du cœur est toujours l'amour.

Jésus enseignait qu'il n'y a point de péché contre Dieu, que ce que tu vois n'est pas vrai et que tu peux te réveiller en suivant le chemin de l'amour qui est en ton Esprit.

Concernant les références de cet article :

Ce que je partage ici vient à la fois de mon expérience directe avec Dieu, et c'est la même  vérité que j'ai retrouvé écrite dans le livre de Gary Renard : "Et l'univers disparaitra" ainsi que dans "Un cours en miracles". Et c'était aussi le même enseignement que Jésus partageait il y a plus de 2000 ans.

Sur ce... merci de m'avoir lu, merci de partager si tu peux, et à très bientôt... passes une bonne semaine.

L.


La playlist deezer :
S’abonner
Notification pour
guest

Optionally add an image (JPEG only)

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires