ordo-ab-chao-1

Superbe papier de Zero Hedge que nous a traduit FRED (qui est pourtant en vacances …)

Hé oui, on a tendance a avoir une lecture des choses trop 1er degré , mais la réalité est que ce soit Poutine ou Obama, c’est la même chose, ce ne sont que des pîons, le vrai niveau décisionnel est au dessus d’eux …

Cette opposition Orient-Occident  est une pure fabrication des élites mondialistes, comme le note ZH  ;  Le principe est vieux comme le monde :

L’Ordre par le chaos ou "hordo ab chaos" : problème – réaction- solution, la dialectique hégélienne thèse antithèse synthèse : créer le problème pour  apporter la solution, en faisant croire qu’il y a de réelles oppositions (il y en a , mais juste sur les modalités) pour la mise en place d’un chaos contrôlé ;

Non, Yellen de la FED n’est pas une abrutie qui ne sait pas ce qu’elle fait : comme Bernanke avant elle, elle sait tres bien qu’elle est en train d’accélérer la chute du dollar par une impression monétaire jamais vu dans l’histoire ;

Ils savent ce qu’ils font et le font dans un but déterminé : créer le chaos pour proposer leur solution, "cette solution devant normalement entraîner plus de pouvoir pour les élites et moins de liberté pour les citoyens" précise ZH 

Et dans cette affaire, Poutine ne fait que donner le change … 

Ce papier fera date, et sera une référence quant à ce qui se passe vraiment dans notre monde,et désolé de le dire, mais il n’y a pas Poutine et la Chine contre les autres, mais Poutine, la Chine, et les autres, … contre nous tous !

Voilà, vous avez ici une vision globale et claire de ce qui se passe réellement, en ce moment, dans le monde, et des mécanismes  sous jacents qui sont en oeuvre .

« Nous arrivons vers l’émergence d’une transformation globale. Tout ce dont nous avons besoin, c’est d’une bonne CRISE MAJEURE et le peuple acceptera le Nouvel Ordre Mondial »

David Rockefeller au C.F.R. (Council on Foreign Relations).

 

Revue de presse 2013-2014 Z@laresistance (spécial été)

«Depuis l’époque de Spartacus-Weishaupt à celle de Karl Marx, et jusqu’à Trotsky (Russie), Bela Kun (Hongrie), Rosa Luxembourg (Allemagne), et Emma Goldman (Etats-Unis), cette conspiration mondiale pour le renversement de la civilisation et pour la reconstitution d’une société, sur la base  de l’arrêt du développement, de la malveillance envieuse, et de l’impossible égalité, n’a cessé de croître. Cela a joué, comme un écrivain moderne, Mme Webster, l’a si bien montré, une partie définitivement reconnaissable dans la tragédie de la Révolution française. Cela a été la cheville ouvrière de chaque mouvement subversif au cours du dix-neuvième siècle ; et maintenant, enfin, ce groupe de personnalités extraordinaires de la pègre des grandes villes d’Europe et d’Amérique ont saisi le peuple russe par les cheveux et sont pratiquement devenus les maîtres incontestés de cet énorme empire". 

- Winston Churchill, Février 1920, dans un article paru dans l’Illustrated Sunday Herald 

 

La notion de complot en effraie certains, tant et si bien qu’ils sont prêts à oublier toutes les preuves montrant que les événements du monde sont pour la plupart orchestrés, plutôt que chaotique et fortuits. Pour ceux qui sont sans instruction et ignorants, les explications des terribles marées politiques et guerrières tournent généralement autour d’une fausse compréhension du rasoir d’Ockham (http://fr.wikipedia.org/wiki/Rasoir_d’Ockham). Ils affirment que la théorie démontre que « l’explication la plus simple » est généralement la bonne pour toute crise ou problème. Mais le rasoir d’Ockham indique dans les faits que l’explication la plus simple d’après la preuve disponible, est généralement la bonne réponse à un problème donné. C’est-à-dire, l’explication la plus simple doit être conforme à la preuve, ou alors elle est probablement incorrecte.

 

Malheureusement, les « sceptiques » de la conspiration préméditée ferment souvent les yeux sur les preuves qui sont contraires à leurs explications simplistes, tout en faisant valoir que la simplification est sa propre justification. En d’autres termes, ils ne se sentent pas la nécessité de défendre leur point de vue simpliste du monde environnant parce que, dans leur esprit, la simplicité est la preuve de sa propre évidence. Il fut un temps où les hommes croyaient que les planètes tournaient les unes autour des autres parce qu’elles étaient attachées ensemble par de longues chaînes en verre, et c’était évident pour eux parce que c’était l’explication la plus simple qu’ils ont pu trouver. La pensée des sceptiques du Nouvel Ordre Mondial et de la mondialisation concertée, est très similaire.

 

L’argument le plus commun qu’ils ont tendance à utiliser est que le monde est beaucoup trop « chaotique » et que si les élites sont effectivement à la recherche d’un système mondial entièrement centralisé, ils « échouent lamentablement » parce qu’il y a tellement de cultures clairement divisées. A quiconque tenant cet argument logique ou pratique, je suggère d’abord qu’il regarde au-delà de la surface des différents conflits pour voir les similitudes entre ces soi-disant « ennemis »

Par exemple, qu’en est il des états unis contre la Russie ? Ces deux pays ont une longue histoire d’oppositions idéologiques et ont failli se faire la guerre de nombreuses fois . Certes, l’américain moyen se considère comme un individualiste et voit les Russes comme des socialistes ou des communistes . Le Russe moyen lui, voit les Américains comme des capitalistes impérialistes et se considère comme un humaniste . Mais quid de leurs gouvernements respectifs ? Qu’en est-il de leur  bailleurs de fonds et des oligarques respectifs ? Se voient-ils vraiment les uns les autres comme des ennemis ?

Si tel était le cas, pourquoi les magnats de Wall Street et l’armée américaine ont aidé la révolution bolchevique de 1917 ? Un faux paradigme a été créé lorsque les internationalistes ont soutenu la révolution bolchevique et permis à la Russie de devenir un pays tenu par les communistes . La guerre froide qui en a découlé a créé la justification utilisée par le complexe militaro-industriel pour construire une armée massive (qui ne fait pas partie de la constitution des états unis) , une armée qui pourrait ensuite etre envoyée dans le monde entier  pour soumettre divers pays et peut etre même utilisée pour opprimer le peuple américain.

 

Même aujourd’hui, le faux paradigme Est / Ouest se poursuit, avec l’Amérique dépeinte comme le méchant maladroit et la Russie peinte comme le pilier et l’objecteur raisonnable. Pourtant, les hauts fonctionnaires du gouvernement de la Russie et nos hauts fonctionnaires du gouvernement travaillent en étroite collaboration et dépendent des mêmes financiers et élites, comme le Fond Monétaire International et la Banque des Règlements Internationaux, comme je l’ai expliqué en détail dans False East/West Paradigm Hides The Rise Of Global Currency et Russia Is Dominated By Global Banks, Too.

 

Encore plus près de l’actualité, les États-Unis sont maintenant entrés dans des opérations militaires contre les insurgés d’ISIS se déplaçant rapidement à travers les régions du nord de l’Irak vers Bagdad. Toutefois, si ISIS est l’ennemi, pourquoi les États-Unis et notre allié, l’Arabie Saoudite, ont-ils soutenu et formé des agents d’ISIS en Syrie ainsi qu’en Irak ?

 

Est-ce juste l’ironie du sort que notre gouvernement ait contribué à la naissance d’ISIS et maintenant la Maison Blanche est en guerre avec le groupe ? Ou est-il possible que peut-être, juste peut-être, un plus grand dessein soit en cours de réalisation ?

 Comme le sinistre Rahm Emanuel l’a si bien dit : "vous ne voulez jamais perdre l’occasion que représente une crise grave ; Et ce que je veux dire par là, c’est saisir l’occasion de faire des choses que vous ne pensiez pas pouvoir faire auparavant. "

 Si une crise d’opportunité ne se présente pas dans le délais dont vous avez besoin, pourquoi ne pas concevoir une crise pour répondre à vos objectifs . C‘est une tactique qui a été utilisée par les élites depuis des générations, et cela porte le nom de dialectique hégélienne. 

 

Le travail de Georg Wilhelm Friedrich Hegel était le fondement même du collectivisme et de l’idéologie socialiste, et il a inspiré Karl Marx pendant son écriture du manifeste communiste. Hegel était un étatiste passionné qui croyait que le collectif doit être exclu et dirigé par une gouvernance centralisée, et que tout individualisme doit être sacrifié dans l’intérêt général.

 

Hegel a écrit que l’État « a un droit suprême contre l’individu, dont le devoir suprême est d’être un membre de l’Etat… car le droit de l’esprit mondial est au-dessus de tous les privilèges spéciaux. »

 

Dans sa théorie dialectique, Hegel évoquait une stratégie par laquelle les élites pouvaient contrôler les masses par une division créé délibérément. Pour définir la méthode de la dialectique hégélienne simplement, le corps décisionnel doit d’abord déclencher un problème ou une crise qui pousse les citoyens à réagir par la peur et exiger une solution. Les dirigeants proposent alors une solution qu’ils avaient déjà prédéterminée avant d’avoir commencé la crise ; cette solution devant normalement entraîner plus de pouvoir pour les élites et moins de liberté pour les citoyens.

Le monde semble divisé et chaotique , précisément parce qu’il a été modelé de cette façon par une élite mondialiste . En fait, si vous deviez citer une guerre parmi les 100 dernières années, tout analyste alternatif compétent pourrait facilement produire des preuves indéniables de l’implication de banques internationales et de groupes de réflexion tirant les ficelles des deux cotés du conflit .

Si vous ne comprenez pas le concept de « l’ordre par le chaos », alors vous ne comprendrez jamais rien.

Le chaos controlé  a plusieurs finalités . Il fournit la distraction et la couverture nécessaire aux élites pour mettre en oeuvre d’autres plans qu’ils auraient pu ne pas avoir remarqué . 

 

Il fournit également un bouc émissaire pour les masses, qui sont maintenant divisées les unes contre les autres. Lorsque de violentes modifications sont mises en œuvre et produisent des conséquences destructrices, les gens doivent être apaisés par un méchant facilement identifiable. Les ambitions de changement global des avocats de la mondialisation nécessitent l’utilisation minutieuse des boucs émissaires.

 

Par exemple, les mondialistes du FMI ont discuté depuis des années de la mise en place d’un panier de monnaie mondiale visant à remplacer le dollar américain.

La Russie et l’Est ont également réclamés, comme par hasard, que le FMI remplace le dollar, par leur panier de droits de tirages spéciaux.

 

Et enfin, toujours de manière aussi arrangeante, les élites au sein du gouvernement des États-Unis ont lancé un coup contrôlé en Ukraine et une confrontation économique directe avec la Russie, donnant ainsi à l’Est l’excuse parfaite pour abandonner le dollar américain comme réserve mondiale et le remplacer par un panier de système de change au sein du FMI. En dépit des affirmations que Vladimir Poutine est « anti-mondialiste », la Russie est dans les faits un fervent partisan du FMI, et il a déclaré que son objectif est de poursuivre l’adhésion de la Russie au FMI dans une plus grande capacité :

 

« Dans le cas des BRICS, nous voyons un ensemble d’intérêts stratégiques coïncider. Tout d’abord, c’est une volonté commune de réformer le système monétaire et financier international. Dans sa forme actuelle, il est injuste pour les pays du BRICS et des nouvelles économies en général. Nous devrions avoir une part plus active au sein du FMI et dans le système de prise de décision de la Banque Mondiale. Le système monétaire international lui-même dépend beaucoup du dollar américain, ou, pour être plus précis, de la politique monétaire et financière des autorités américaines. Les pays du BRICS veulent changer cela. » (ndlr : citation de VLAD POUTINE)

Oui Vladimir, c’est aussi ce que veulent les ingénieurs de la manipulatin sociale au sein du fmi …

J’espère que vous avez le bon sens de voir comment cela fonctionne : problème, réaction, solution. La guerre économique ou physique est lancée entre l’Est et l’Ouest, tandis que le dollar est tué dans le processus. Les masses réagissent en exigeant un remplacement équitable et équilibré du dollar comme réserve mondiale de sorte que la stabilité économique puisse revenir. Les Américains accusent la Russie et l’Est pour leur malheur financier. L’Est blâme l’orgueil de l’Occident pour sa propre chute. Aucune des deux parties n’accuse les banksters, qui sont à l’origine de toutes ces calamités depuis le début. Et les élites attaquent en piqué comme des sauveurs avec un nouvel accord style Bretton Woods pour apaiser toutes les parties et consolider leur système de monnaie mondiale, le système dont ils ont toujours rêvé. Et avec une monnaie mondiale et une autorité économique en place, la gouvernance mondiale n’est pas loin derrière – de l’ordre dans le chaos

 

Ce processus est plus psychologique que politique dans ses objectifs. On pourrait faire valoir que si les élites ont déjà le contrôle de toutes les banques centrales et des gouvernements, alors pourquoi ont-ils besoin d’un gouvernement mondial ? La réponse est que ces hommes ne veulent pas de gouvernance mondiale secrète, ils veulent une gouvernance mondiale ouverte et publique. Ils veulent que nous acceptions l’idée comme un fait, car c’est lorsque nous accepterons de participer à ce mensonge qu’ils auront vraiment gagné

 

Le résultat de la première guerre mondiale a été la création de la Société des Nations et l’argument selon lequel la souveraineté conduit à la désunion et à la catastrophe. La Seconde Guerre mondiale a conduit à la création de l’Organisation des Nations Unies et le Fond Monétaire International. Je crois que la troisième guerre mondiale est presque à nos portes, et elle pourrait impliquer des armes de destruction monétaire bien plus que des armes de destruction massive. Chaque désintégration supposée de l’unité mondiale a finalement conduit à une plus grande centralisation, et c’est quelque chose que les sceptiques semblent oublier. La progression des crises suggère que la prochaine guerre conduira à la mondialisation totale sous la domination d’une minorité d’élites se présentant comme « sages » qui ne demandent qu’à apporter la paix et l’harmonie aux masses. En attendant, les sceptiques vont continuer à débattre sans réfléchir, à l’encontre de toute raison, que tout cela était un coup de chance, une manifestation de probabilités mathématiques aléatoires, menant par hasard à un résultat que les dirigeants de l’establishment ont toujours voulu : une micro-gestion totalitaire mondiale.

Zero Hedge / resistanceauthentique

Source : http://resistanceauthentique.wordpress.com/

 


La playlist deezer :
S’abonner
Notification pour
guest

Optionally add an image (JPEG only)

3 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
chris69
chris69
Août 19, 2014 9:57 am

Comme le démontre la physique quantique pour contrecarrer cette réalité “négative” il faut se focaliser sur ce que l’on désire le monde que l’on veut (cf l’excellente vidéo de Gregg Braden) et se libérer des égrégores et formes pensées asservissantes voici un lien intéressant sur un site tout autant intéressant.Bonne… Lire la suite »

Lyseann
Membre
Lyseann
Août 19, 2014 9:03 pm
Répondre à  chris69

« Le secret pour changer, c’est de focaliser toute votre énergie,
non pour combattre le vieux monde, mais pour construire le nouveau. ». Socrate

Le chaos c’est comme les élections : c’est Mouseland.
https://www.youtube.com/watch?v=T77UyD9EqME

ricardo
ricardo
Août 18, 2014 11:57 pm

Vidéo pour complèter le sujet sans traduction puisque c’est en bon français avec parfois un peu d’humour
Il en parle depuis tellement longtemps qu’à la fin c’est devenu lassant…..
https://www.youtube.com/watch?v=gsv65CF-s2k

https://www.youtube.com/watch?v=WQ7Gr1YjfEQ

Un Monsieur Pierre Hillard respect , on a aussi nos guerriers de Lumière bien frenchies