Je n’oublie pas ce que tu es

0
1129
0 0 voter
Évaluation de l'article

Dans cette expérience humaine, il est parfois facile d’oublier que tu es l’Amour.

Certaines paroles, certaines pensées, certains actes, pouvaient encore me faire oublier ce que tu es. Me replonger dans le rêves de ce que tu crois être, et ainsi me faire aussi oublier ce que je suis. Les miroirs ne reflètent que ce que tu vois en toi. Tellement facile de tomber dans l’illusion… dans un monde d’illusions ou tout est à l’envers chez les humains…

Si je te voyais uniquement sous la forme de ta projection mentale et physique et du personnage que tu rêves être, alors ce serait ma propre projection qui te verrait à travers les sens physiques et intellectuels, on serait alors deux dans le rêve, séparés en apparence, a inter-croiser nos rêves pour en créer d’autres à l’infini. Un monde séparé ou les 2 polarités se recherchent mais sans jamais pouvoir se retrouver réellement. Un monde de polarités, de hauts et de bas, de rêves brisés et de nouveaux rêves, qui ne feront que se briser à jamais…

Je dis non merci à ce monde illusoire, et je dis OUI à la Vérité. Même si elle doit détruire toute forme pensée et croyances du personnage mental.

La boite à rêves, je la laisse tranquille, je n’y touche plus 😉

J’ouvre les yeux de l’Amour. Et je te vois.

Je te vois, tel que tu es.

Tel que L’Amour t’a créé.

Béni.

Éblouissant,

et Éternel.

La perfection du Christ que tu es, du Bouddha, de Rama, ou quel que soit le nom que tu pourrais encore donner à ce qui n’a pas de nom… l’Amour Infini… que tu es.

Qu’importe le masque que tu projettes, qu’importe les actes les paroles et les pensées de tous tes différents personnages… Qu’importe les murs d’illusions et de rancœurs que tu ériges contre toi-même, te renfermant dans ce que tu crois être… dans ta prison mentale…  Je n’oublierai jamais ce que tu es.

Je garde à jamais la mémoire de ce que tu es.

Je la garde comme le plus sacré des trésors, disponible éternellement pour le jour (dans le rêve ou le temps semble exister) ou tu seras prêt toi aussi à te rappeler de ce que tu es. A te réveiller à ce que tu as toujours été.

Avant ton premier rêve que tu appelles incarnation… Tu es.

Avant que le premier photon de l’Univers n’ait été émit… Tu es.

Avant que tu ais créé le 2… Tu es.

Le personnage du rêve, dit : “je recherche l’Amour, la Paix et la Joie Éternelle.”
La Réalité lui répond : “Tu es l’Amour, la Paix et La Joie Éternelle.”

Je me rappelle de ce que tu es.

Et en me rappelant de ce que tu es, je me rappelle de ce que je suis.

Les miroirs…

Par l’Amour, la lumière se reflète et se révèle à elle-même (Conscience/UNITÉ).

Namaste

L.

Message aux Initiés – 15


Je soutiens la Presse Indépendente :
0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments