Ressentir avoir tord, ou avoir raison, nécessite un opposé (dualité). Si j’ai raison, l’autre à tord, ou inversement… Cela est le jeu morbide de l’égo.

Pareil pour le sentiment de supériorité ou d’infériorité. Si je me sens supérieur, l’autre est ressenti comme inférieur, et inversement. Cela est aussi le jeu morbide de l’égo.

Jésus disait :

“Ce que tu fais au plus petit d’entre nous, c’est à moi que tu le fais”.

Preuve qu’il ne se voyait aucunement différent de quiconque.

Mais la différence entre la vision de l’Esprit réveillé (qu’incarne l’être illuminé (aka “Christ”) lors de sa dernière illusion d’incarnation) et du petit mental humain égotique, est radicalement opposé.

Le mental humain (ou égo) se réfère en tant que “je” (séparé) à un corps, alors que l’Esprit sait qu’il est UN en Dieu. Seul Dieu existe pour l’être illuminé, et rien d’autre.

L’égo se réfère à une identité limitée, passée ou futur, alors que l’identité du Christ est Dieu (sa seule Source et Son unique extension ne faisant qu’UN).

Donc quand Jésus te dis qu’il est totalement égal à toi, il ne parle pas de l’humain, il ne parle pas du passé du personnage, du mental égotique ou du corps. Pour le Christ, l’humain n’existe pas, c’est un rêve (maya) qu’il a aussi partagé sous la fausse identité humaine de Jésus qui était un homme comme tous les hommes (du rêve de la séparation, ou dualité). Mais il s’en est simplement réveillé comme tu t’en réveilleras également.

Le jour ou tu te réveilleras de ce rêve, tu t’apercevras toi aussi que tu es Cela. Que tu es le Christ. Et que le Christ est totalement égal à Dieu Lui-même, puisque c’est son extension unique ne faisant qu’UN avec Lui.

Mais je peux t’assurer d’une chose certaine…

Le jour ou tu te réveilleras, tu ne croiras plus jamais avoir été un homme ou une femme, avoir été un corps, ou séparé de Dieu d’aucune façon. Tu ne sentiras jamais plus la douleur, que ce soit psychologique ou physique. Tu laisseras alors ton corps s’en aller paisiblement pour la dernière fois, déjà totalement détaché de ce corps (et identité personnelle) avant qu’il retourne en poussière.

C’est la fin du voyage d’exil illusoire appelé maya. La fin du cycle des naissances et des morts illusoires.

Quand tu enlèves le rêve de “ta vie”, qui n’est autre que la vie du petit personnage égotique, ce qui reste est ce que tu es de toute éternité, hors espace, temps et matière… et ce que tu es, est ni supérieur à Dieu, ni inférieur mais totalement égal à Dieu, car Dieu ne connaît pas les différences puisqu’il est l’Unité totale.

La différence est de l’égo, l’égalité est de Dieu.

Comment veux tu t’éveiller en Dieu, au Ciel éternel ou tout est égal (L’Amour ne connaît pas ce que signifie : “la différence”), si tu ne reconnais pas que Dieu est réel et qu’il est ton Créateur ? Cela me parait difficilement compatible…

Sa Sainteté est aussi la tienne, parce qu’Il te l’a donnée. Et ce que donne Dieu, est éternel. Peu importe le nombre de voiles qui le recouvre d’illusions…. l’Amour est en toi car c’est ce que tu es.

Tu découvriras cette Sainteté Divine en toi (en ton Esprit) quand tu la reconnaîtras chez tous tes frères et sœurs (derrière le masque illusoire du petit personnage spatio-temporel et de “ses” corps). Mettant ainsi en évidence la Loi Divine suivante : Donner=Recevoir.

N’attend pas la lumière de ce monde… tu es la lumière envoyée par Dieu à ce monde.

Cette lumière d’amour pur, que ce monde illusoire de ténèbres attend, est ton héritage naturel, donné par Dieu à son unique extension que tu Es, par sa Grace (Merci Papounet 😉 et Gloire à Lui de nous avoir créé pareil à Lui-même, UN !).

Tout est UN.

Pour t’aider à y voir clair et prendre les bonnes décisions, je te conseille l’écoute de ce livre audio :

Votre Réalité Immortelle – Comment briser le cycle des naissances et des morts

Et pour plus d’aide encore je te propose les ateliers du Jeudi :

Lecture et explications d’UCEM + ateliers Spirituel (mise à jour)

L.


La playlist deezer :
S’abonner
Notification pour
guest

Optionally add an image (JPEG only)

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires