Un complot d'ISIS découvert pour attaquer les États-Unis, des métros parisiens, révèle le 1er ministre irakien Haider al-Abadi !

140815110944-iraq-haider-al-abadi-story-top

L'administration officiel d'Obama dit que personne dans le gouvernement américain n'est au courant du complot prévoyant d'attaquer des métros

voir vidéo :

http://www.cbc.ca/player/Embedded-Only/News/ID/2530793283/

 

Le Premier ministre de l'Irak a dit jeudi que ISIS a dit à ses agents de renseignements qu'il y a un complot présumé d'attaque des système de métros aux États-Unis et au Paris.

Un haut fonctionnaire de l'administration d'Obama a dit que personne dans le gouvernement américain est au courant d'un tel complot, ajoutant que la demande n'a jamais été soulevée lors de réunions avec des responsables irakiens cette semaine à New York. Le président américain Barack Obama a rencontré le Premier ministre irakien Haidar al-Abadi mercredi.

Le responsable de l'administration n'était pas autorisé à discuter de la question publiquement par son nom et a parlé sous couvert d'anonymat.

Il n'y avait aucun commentaire immédiat de la France. Une demi-douzaine de responsables français contactés par l'Associated Press ont dit qu'ils ne connaissaient aucun complot.

Al-Abadi a dit du complot prétendu qu'il a été dit par les responsables à Bagdad, et que c'était l'œuvre de combattants étrangers qui avaient rejoint ISIS en Irak, y compris les ressortissants français et américains.

Prié de dire si les attaques étaient imminentes et il a dit "je ne suis pas sûr." Prié de dire si les attaques ont été déjouées, il a dit: «Non, il n'a pas encore été perturbé ... Il s'agit d'un réseau."

«Aujourd'hui, alors que je suis ici, je reçois des rapports précis de Bagdad qu'il y avait des arrestations de quelques éléments et il y avait des réseaux de l'intérieur de l'Irak prévoyant des attaques ... sur les métros de Paris et des États-Unis», a déclaré al-Abadi, parlant en anglais : "Ils ne sont pas des Irakiens. Certains d'entre eux sont français, certains d'entre eux sont des Américains. Mais ils sont en Irak."

Il a fait ces remarques lors d'une rencontre avec des journalistes en marge d'un rassemblement de dirigeants mondiaux lors de l'Assemblée générale des Nations Unies. Le dirigeant irakien a déclaré aux journalistes jeudi que le complot était l'œuvre de combattants étrangers d'ISIS en Irak.

Al-Abadi a refusé de donner l'emplacement aux États-Unis où l'une de telle attaque peut se produire.

La guerre éclair des extrémistes d'ISIS en Syrie et en Irak a incité les État-Unis à lancer des frappes aériennes en Irak le mois dernier pour aider les forces kurdes qui luttaient les militants et à protéger les minorités religieuses.

Cette semaine, les États-Unis et cinq pays arabes alliés élargi la campagne aérienne en Syrie, où le groupe militant se bat contre les forces du président syrien Bachar al-Assad ainsi que les rebelles soutenus par l'Occident.

Les dirigeants occidentaux ont exprimé leur préoccupation sur le fait qu’ISIS prévoyait déplacer ses opérations terroristes en dehors du Moyen-Orient.

 

 

Source: cbc.news

 


La playlist deezer :
S’abonner
Notification pour
guest

Optionally add an image (JPEG only)

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires