Et si nos dirigeants étaient des réfugiés ? Un projet percutant.

3
1295

Abdalla Al Omari, réfugié syrien, a imaginé les puissants dans la peau de déplacés. Résultat ? Des images fortes qui interpellent et interrogent.

L’être humain est vulnérable et nul ne fait exception. Pas même les grands de ce monde. C’est pour nous rappeler cette incontestable vérité qu’un artiste Syrien a eu cette idée assez originale et culottée : représenter les principaux dirigeants de la planète en situation de réfugiés. Résultats ? Des dessins qui interpellent.

L’empathie consiste à se mettre à la place d’autrui afin de comprendre ce qu’il ressent. Quand on dirige un pays, cette qualité pourrait être bien utile. Cependant, vu que certains en semblent dépourvus, Abdalla Al Omari a décidé de mettre lui-même les « grands de ce monde » dans la peau des réfugiés…

Abdalla Al Omari est un exilé syrien. Il habite aujourd’hui à Bruxelles. Pour chacun de ses dessins, il a pris soin d’ôter tout signe distinctif de pouvoir et de richesse à ses personnages. Histoire de les ramener à leur plus stricte humanité et, donc, à leur plus stricte vulnérabilité…

Regardez, voici quelques exemples :

Vladimir Poutine

Donald Trump

Barack Obama

Angela Merkel

David Cameron

Kium Jong Un

Recep Tayyip Erdoğan

Nous sommes tous des réfugiés…


S’abonner
Notifier de
guest
3 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
TAO
Membre
TAO
Juin 13, 2017 6:23

Nous doutons que ça leur arrive, mais c’est tellement bien dessiné que ça peut les faire réfléchir, tout est possible dans cette matrice illusoire.

nrv
nrv
Juin 13, 2017 4:12

Arretez tout. C’est pas des réfugiés, des mecs de trente ans aggressifs et violeurs. C’est un plan soros pour détruire les nations de “l’intérieur”. On ne mélange pas les civilisations tant qu’elles n’ont pas les même idéaux.

Le rakshasa
Le rakshasa
Juin 14, 2017 12:00
Reply to  nrv

Tout à fait, les vrais sont restés aux pays. Les autres c’est pour le chaos et métissage forcé.