5-méthoxy-N,N-diméthyltryptamine : Un catalyseur neurochimique endogène de la créativité qui dissout l’ego

0
1999

La 5-Méthoxy-N,N-diméthyltryptamine (acronyme 5-MeO-DMT) est sui generis parmi les nombreuses substances psychoactives naturelles en raison de ses effets inégalés de dissolution de l’ego qui peuvent culminer dans un état de conscience non duel (qui est phénoménologiquement similaire aux pics d’expérience transformative décrits dans diverses traditions contemplatives anciennes, par exemple Advaita Vedānta, Mahāyāna Bouddhisme).

La molécule énigmatique est endogène au cerveau humain et a des effets psychologiques profonds qui ne sont jusqu’à présent que très mal compris en raison de l’absence d’essais expérimentaux humains scientifiquement contrôlés.

Note L. LSG :

Ceci est drôle car le contrôle scientifique est impossible dans ce domaine, la science s’arrête au plan mental, hors ici il s’agit de LA Conscience. Tout a déjà été transmit et décrit pour ce qui peu être décrit, par les Shamans et les Sages qui ont atteint cet état sans égo (vide) avec ou sans les plantes médicinales sacrées… et non pas par les scientifiques… L’État “d’etreté” sans égo ne peut être qu’une expérience directe.

Son profil exact de liaison aux récepteurs neuronaux fait l’objet de recherches scientifiques en cours, mais sa remarquable psychoactivité est vraisemblablement médiée par l’agonisme du sous-type de récepteur 5-HT2A (sérotonine).

Des preuves anthropologiques/ethnopharmacologiques indiquent que diverses cultures ont utilisé des plantes contenant du 5-MeO-DMT à des fins médicinales, psychologiques et spirituelles pendant des millénaires.

Dieu, Jésus, les religions… On a raté le message 😉

Dans cet article, nous soutenons que ce composé sérotoninergique naturel pourrait être utilisé avec succès comme un outil de recherche neurochimique qui a le potentiel de faire progresser considérablement notre compréhension des processus cognitifs et neuronaux qui sous-tendent la cognition et la créativité (régulation à la baisse du réseau en mode par défaut, connectivité fonctionnelle neuronale accrue, etc.).

Une perspective interdisciplinaire éclectique est adoptée et nous présentons des preuves convergentes provenant d’une pluralité de sources à l’appui de cette conjecture. Plus précisément, nous suggérons que le 5-MeO-DMT a un grand potentiel à cet égard en raison de sa capacité incommensurable à désintégrer complètement les processus cognitifs/neuronaux autoréférentiels (à savoir, la dissolution de l’ego).

L’importance d’une recherche scientifique systématique et impartiale sur les composés psychoactifs endogènes naturels est examinée dans une perspective d’empirisme radical jamésien et des scénarios potentiels d’abus sont discutés (en particulier dans le contexte de la torture militaire).

Notes de bas de page

mail{at}christopher-germann.de

https://www.cognovo.net/christopher-germann

Ce travail a été financé par le réseau de formation initiale Marie Curie de l’Union européenne, Marie Curie Actions : FP7-PEOPLE-2013-ITN-604764

Source : https://www.biorxiv.org/content/10.1101/578435v2


Je soutiens la Presse Indépendente :
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments