La psilocybine, selon une étude, crée un cerveau hyper-connecté

7
9813
0 0 voter
Évaluation de l'article

Une étude britannique permet de voir l’activité cérébrale en proie à l’action des drogues psychédéliques sous un nouveau jour. Les champignons hallucinogènes provoqueraient une expansion de l’esprit en hyper-connectant les réseaux neuronaux entre eux.

A woman looks at a functional magnetic resonance image (fMRI) showing the effect of Stravinsky's Rite of Spring and Kant's 3rd Critique on the human brain during the Wellcome Collection's major new exhibition "Brains: mind of matter" in London on March 27, 2012. AFP PHOTO / MIGUEL MEDINA
A woman looks at a functional magnetic resonance image (fMRI) showing the effect of Stravinsky’s Rite of Spring and Kant’s 3rd Critique on the human brain during the Wellcome Collection’s major new exhibition “Brains: mind of matter” in London on March 27, 2012. AFP PHOTO / MIGUEL MEDINA

Crédit : AFP
Une IRM du cerveau (image d’illustration)

Voila à quoi ressemblerait le cerveau d’une personne sous champignons hallucinogènes. C’est le résultat d’une étude de la Royal Society Interface publiée au mois d’octobre. Synthétisée dans les graphiques ci-dessous, elle donne à voir l’activité cérébrale en proie à l’action des drogues psychédéliques sous un nouveau jour.

7775186419_les-connexions-qui-se-font-dans-le-cerveau-apres-l-absoption-de-champignons

Crédit : http://rsif.royalsocietypublishing.org/
À gauche, une activité cérébrale normale. À droite, le cerveau stimulé par la psilocybine contenue dans les champignons hallucinogènes.

Pour parvenir à ces résultats, les chercheurs ont administré par intraveineuse une pilule de psilocybine, le principe actif psychédélique des champignons, à une demi-quinzaine de volontaires, quand un groupe équivalent a reçu des placebos. Ils ont ensuite effectué des examens IRM sur chacun d’entre eux.

Un nouvel ordre cérébral hyper-connecté proche du rêve

Les scientifiques ont alors constaté qu’un nouveau type d’ordre semble émerger dans le cerveau lorsqu’il est sous l’influence de champignons hallucinogènes. Lors d’une activité cérébrale normale, il y a peu de liens entre les différents réseaux neuronaux du cerveau, les méta-réseaux. Mais sous l’emprise de psilocybine, des méta-réseaux qui n’ont jamais été reliés se rejoignent soudainement pour former un ensemble hyper-connecté.

Les chercheurs ont ainsi constaté une augmentation de l’activité cérébrale dans les méta-réseaux liés à la pensée émotionnelle. Une sorte d’expansion de l’esprit proche des phénomènes observés lorsqu’une personne rêve. De quoi expliquer comment les drogues psychédéliques produisent leurs effets psychotropes et un état de conscience accru symbolisés par des expériences sensorielles confuses et intenses comme les hallucinations visuelles et auditives.

Un nouvel espoir pour les dépressifs

Ces résultats font directement écho à des études qui ont récemment suggéré que les champignons pouvaient être utilisés pour traiter la dépression.
Selon le professeur David Nutt du Collège Impérial de Londres, une dose de psilocybine équivalente à cinq champignons pourrait suffire à neutraliser les zones du cerveau qui sont à l’origine de la maladie.

À la faveur d’une étude à petite échelle menée par son équipe, les scientifiques ont constaté une amélioration de l’humeur des patients jusqu’à deux semaines après l’injection de la drogue.

TW_PsiloBrain01_670

TW_Brain-Reparation_670_670

Expert, coauteur de l’étude et physicien au King College de Londres. Les résultats, qui ont été publiés dans le Journal de l’interface la Royal Society , servent maintenant comme une pièce importante du puzzle d’une compréhension complète de la capacité du médicament de la psilocybine.

Pour l’étude, l’équipe a eu 15 volontaires en bonne santé qui participent à deux sessions, l’une avec un placebo et l’autre avec cette psilocybine hallucinogène. Au cours de chacune des sessions, les personnes ont reçu IRMf pour surveiller l’activité du cerveau.

TW_PsiloBrain02_512

Références La psilocybine ,en vert dans l’article et :

Petri, G., P. Expert, F. Turkheimer, R. Carhart-Harris, D. Nutt, PJ Hellyer, et F. Vaccarino. « Les échafaudages homologiques de Brain réseaux fonctionnels. » Société Royale Publishing . Journal de la Société royale d’interface, nd Web. 22 février 2016. Ghose, par Tia. « Magic Mushrooms Créer une hyperconnecté cerveau. » LiveScience . TechMedia Réseau, le 29 octobre 2014. Web. 22 février 2016. Thumbnail image par Richard Lingo

Source : http://sain-et-naturel.com/une-etude-revele-que-la-psilocybine-cree-un-cerveau-hyperconnecte.html#sthash.zqpA3beS.dpuf


Je soutiens la Presse Indépendente :
0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
7 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Klau
Klau
Mar 11, 2016 12:11

Tiens! Fox Mulder parlait de ça hier dans XFiles mdr!

alexana
alexana
Mar 6, 2016 5:06

Nous voici donc en plein dans le mille via > “Le plus vieux tabou au monde” .. 😉 Extrait – ” Les scènes Bibliques dans le Psautier dépeignent, sous une forme botaniquement distincte, le “fruit défendu”, à savoir des champignons Psilocybes bleuissant qui fructifient de l’Arbre de Connaissance ainsi que… Lire la suite »

GringoLoco
GringoLoco
Mar 5, 2016 2:50

Les champis c’est vraiment magique. Mais dans les deux sens du terme, alors il faut quand même être armé mentalement parce qu’on peut aussi faire face au aux ténèbres et là ce n’est plus du tout rigolo je vous l’assure. Je mange des truffes, occasionnellement, quand je sens que “c’est… Lire la suite »

chris82
Membre
chris82
Mar 5, 2016 1:04

je serais curieux de voir les effets de l’ayahuasca dans le cerveau aussi avec irm… les champignons hallucinogènes c’est une sacré éxperience;être bien dans sa tête et son corps est primordial bien sur. et pour etre connecté tu est connecté c’est clair,et on se découvre une autre facette de notre… Lire la suite »

wrap
wrap
Mar 9, 2016 7:31
Reply to  chris82

Effectivement tout comme pour la dmt qui elle est déjà naturellement sécrèté durant nos rêve . Qui sait peut-être que même un jour nous ferons des études croisées du cerveau sous différentes substances prise en même temps et nous découvrirons d’autres atouts ou faiblesse sur cela . En tout cas… Lire la suite »

Robinet75
Robinet75
Mar 14, 2016 2:59
Reply to  wrap

Chris82 et Wrap, vous pensez que c’est la psychosibine le point commun de tous ces champignons, vis a vis des effets hallucinogene ? c’est tjs dangereux d’en prendre seul je supose ?

GringoLoco
GringoLoco
Mar 17, 2016 7:13
Reply to  Robinet75

Oui la substance active est la psilocybine. Cette molécule est très proche de la molécule de la DMT : https://www.google.fr/search?q=psilocybin+dmt+molecules&client=tablet-android-acer&biw=1280&bih=800&prmd=isvn&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=0ahUKEwiw5-nMp8jLAhUhMJoKHd8oAawQ_AUIBigB#imgrc=yMr0k6vW88BlTM%3A Dangereux d’en prendre seul? Je vais te fournir une réponse nuancée. Au début j’ai eu des phases flippantes qui m’ont amené à penser la même chose que toi. Je me… Lire la suite »