Vous n’êtes pas des terriens, vous êtes Le Soi !

0
1172

Tout le chamboulement que nous voyons à l’extérieur dans ce monde “physique” holographique est en notre Esprit pure et se reflète à l’extérieur (dans la projection mentale holographique) à travers les distorsions du corps mental et astral (émotionnel lié aux croyances mentales). Dans le monde des effets, ou rien de ce qui s’y passe ne peut être changé.

Raison pour laquelle tous les Sages qui ont réalisé le Soi nous disent que ce qui doit se passer “dans le film”, va se passer. Ce qui remet en cause la croyance de l’égo dans le “Libre Arbitre” individuel (donc “séparé”). Le libre arbitre est une croyance inverse par rapport à l’enseignement des Sages qui nous disent :

  • Lâcher prise.
  • Abandon.
  • Que ta volonté soit faite et non la mienne.
  • etc…

Donc tout l’inverse du libre arbitre.

De nos jours la science quantique vient confirmer qu’il n’y a pas de “choses séparées” dans le film holographique. A mi-mot ces mêmes scientifiques reconnaissent maintenant la Conscience.
Conscience qu’ils ne peuvent plus séparer comme d’autres scientifiques le faisaient autrefois (autrefois la science matérialiste séparait la Conscience de sa manifestation sur le plan physique et les autres plans plus subtiles, moins denses).

En réalité ce monde physique est un rêve, ni plus, ni moins. C’est le rêve de la Conscience grâce à une projection mentale holographique (Maya/La Divine Matrice). La Vie Une manifestée et infinie qui jaillit de l’immobilité du non-espace et du non temps, l’ici maintenant éternel qui n’a jamais changé : Le Soi. Dieu. Le Tout Puissant. Le Créateur (incréé). Le centre du centre. L’Amour de l’Amour. L’ineffable. Tout ce qui est. Le UN. La Conscience Infinie et Unique.

En Inde, cette balance parfaite entre l’immobilité totale et le mouvement infini est illustrée sous la forme de Shiva et Shaki. Shiva le point immobile et Shakti la force créatrice dynamique qui danse autour du centre immobile Shiva (inséparables et ne faisant qu’UN). L’Union des polarités. La parfaite balance.

En termes énergétiques, c’est un circuit ouvert vers l’infini qui se donne entièrement entre l’incréé (au centre du centre) et sa projection manifestée qui se redonne à l’incréé, qui “lui” redonne tout, etc… une boucle infinie mêlant une énergie entrante (trou noir), ce se traduirait mentalement par “l’accueil de tout ce qui est”, l’accueil total de La Vie manifestée, qui est l’Amour parfait du Créateur pour son Extension (création par l’Amour), et de “l’autre coté” c’est l’Extension qui se redonne totalement au Créateur. Créateur qui est l’Amour. Cela implique évidement le lâcher prise du passé et du futur, des attachements et des désirs lié à ce monde (ce rêve de La Conscience d’être un humain et séparé).

Dans l’hologramme (Maya), cela se manifeste sous la forme d’un double torus. C’est l’énergie infinie du point zéro dans la matrice.

Dans les mathématiques des vortex, c’est le 9, partout et nulle part (rien) à la fois.

3-6-9 – Le code redécouvert par Tesla venait de l’enseignement Védique

Et en en réalité, c’est totalement indescriptible. Cela dépasse totalement le mental qu’il soit humain ou non humain. C’est au delà des mots et des concepts. C’est indéfinissable car c’est infini. Ce n’est pas un objet. Mais le “Non-Sujet” Ultime de Tout ce qui Est. Et il n’y a que Cela. Tout le reste ne sont que de pures illusions mentales : des rêves.

Les mots qui ne peuvent qu’effleurer la description de l’indescriptible et qui sont le plus souvent employés sur terre sont :

Amour Inconditionnel Infini.
Paix Infinie.
Joie Infinie.
Béatitude.
Plénitude.
Grace.
Miséricorde.
Omniscience.
Omnipotence.
Sagesse Infinie.
Équanimité.
Perfection Absolue.
Éternité.
Non-temps.
Immobilité.
Silence Absolu.

Le seul “obstacle” à cette simple réalisation de la Conscience qui se reconnait en tant que Conscience dans toute ses manifestations  : l’égo. La croyance d’être le corps physique et le filtre mental du personnage ainsi que “celui” ou “celle” qui vit les émotions (du corps astral). Autrement dit c’est la Conscience qui s’illusionne elle même en croyant être la projection dans le film. Le film c’est la projection mentale, alors que la Conscience c’est l’écran qui voir le film et sur lequel est projeté le film. Mais l’écran, la Conscience, n’est pas de ce monde, elle est l’écran sur lequel toutes les manifestations sont possibles.

Ce que nous appelons “l’autre”, le violeur, le sataniste, est le reflet de “notre” (collectif planétaire) rêve apeurant en tant qu’Esprit pur et Infini : Le Soi.

Tant que nous ne faisons pas le travail de désidentification au personnage mental que nous avons construit durant l’enfance du corps physique dans ce rêve, alors que ce que nous sommes en réalité est La Conscience Divine “endormie”, alors nous ne pouvons que rêver, et ce rêve est devenu cauchemar. Car le temps est venu de se réveiller à l’Amour Infini de La Conscience UNE. La responsabilisation consciente et l’acceptation du processus de purification des corps subtils qu’ils soient “individuels ou collectifs” par le lâcher prise du personnage égotique et la fluidification du passage de la Conscience (Amour) à travers les corps subtils ainsi purifiés.

Cela demande juste un effort de ce coté du miroir, dans l’illusion, c’est le lâcher prise et l’accueil de l’énergie divine sacrée et dynamique (Shakti en Inde, la mère Divine en Occident). L’Énergie féminine qui vient réparer, mettre le baume, purifier, révéler ce qui est faux et corriger doucement par sa Lumière Aimante toutes les distorsions mentales et Astrales (corps de désir individuel). Accueillir et lâcher prise.

Et donc, non, nous ne sommes pas des humains, car nous ne sommes pas de la matière et encore moins une histoire passée sur des objets qui se baladent dans l’espace.
Toutes ces histoires sont des images mentales. Des rêves. De pures Illusions.

Le mental s’accroche sur des histoires passées… il construit des histoires autours de ce qu’il croit être son personnage. Il construit… encore et encore… il bâtit… raison pour laquelle on l’appelle le grand architecte 😉 lol.

Il n’existe pas en réalité et pourtant par le pouvoir de la mauvaise identification de la Conscience au mental et au corps physique et émotionnel (l’origine de l’illusion de la séparation originelle), l’illusion est produite d’un moi séparé et individualisé. Lequel à généré ce monde humain de désolation. Sec, aride, sans Conscience, sans Amour.

Et face qu désastre, il éprouve culpabilité et rancœur. Croyant être l’auteur de ses actes et pensées, et que l’autre (ou Dieu) soit la cause de tous ses malheurs et qu’il faille corriger ce monde et corriger l’autre. Bref tout pour se détourner de la réelle opportunité de correction de l’erreur qui est spirituelle et INTÉRIEURE.

Pour changer ce monde projeté, nous devons tourner notre regard vers l’intérieur, vers le Créateur en nous, que nous sommes dans notre Essence la plus pure, et nous abandonner à l’Amour pour que Cela guérisse et purifie les corps subtils, et pas seulement sur le coté individuel, mais il faut accueillir toutes les énergies du collectif aussi, cela passe par un accueil et une responsabilisation totale. Une reconnaissance que Tout est Dieu, que l’autre c’est Dieu. C’est La Conscience. Qu’elle se soit oubliée en tant que tel ou pas. Cela ne change pas que tu te regardes en permanence sous toutes tes formes. Et ce monde a besoin d’Amour. De beaucoup, beaucoup d’amour.

C’est l’Amour la véritable Lumière. Et c’est l’Amour ta réelle Identité.

L’Amour transcende tous les plans et les embrasse tous.

Il n’existe rien d’autre que Le Soi.

Et oui ce qui se passe sur cette planète n’est pas normal, c’est un oubli total de Dieu. Un oubli total de l’Amour. Et par conséquent un oubli total de ce que nous sommes.

Nous sommes UN, n’est pas assez correct en réalité. Car il n’existe pas plusieurs Conscience. Juste une.

Le plus correct est : Tout est UN.

Namaste

L.


Je soutiens la Presse Indépendente :
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments