Un petit cours de Souveraineté 101

0
1177
4.3 3 votes
Évaluation de l'article

En fin de semaine dernière j’ai partagé de multiples façons un document que j’ai préparé avec mon ami Denis. Tout d’abord, j’aimerais repartager le lien pour avoir accès au document : http://www.aidojeunes.org/avis-prive.ws

Un lien pour une version Word téléchargeable a été déposé sur le site. J’espère sincèrement et je crois qu’il n’y aura pas de vaccination obligatoire. J’aurais plutôt tendance à penser qu’on va rendre disponible à la population un vaccin qui sera sans conséquences malheureuses. Ceci permettra de calmer les angoisses élevées de nombreuses personnes qui ont été conditionnées par la peur. Et ce vaccin n’aura rien à voir avec le vaccin dévastateur créé par Bill Gates et ses complices.

Alors le document en question ne servira que si le vaccin est imposé à tout le monde sans restrictions. Dans un tel cas, il est probable que des gens vont se précipiter pour recevoir le dit vaccin. Cela peut sembler évident, mais j’aime quand même mieux spécifier que ce document n’a pas été conçu pour ces gens.

Parmi les autres qui ne veulent pas recevoir de vaccin, j’ai reçu des commentaires variés, plusieurs faisant montre d’incompréhension face à ce document. Alors j’écris ce texte en réponse à ces commentaires et voilà pourquoi j’ai choisi le titre : Un petit cours de souveraineté 101.

Tout d’abord, avant d’utiliser un quelconque document, il importe de bien le comprendre. Par conséquent, il est conseillé de le lire et de le relire jusqu’à ce que la compréhension s’installe à l’intérieur. Il serait aussi important d’écouter le vidéo en cliquant sur l’une ou l’autre des images. Si après l’écoute multiple du vidéo et si après plusieurs relectures, la compréhension ne se fait pas jour, je vous recommande fortement de ne pas utiliser ce document.

Il est aussi inutile de m’écrire ou d’écrire à Denis pour avoir des explications supplémentaires. Car si une lecture multiple n’arrive pas à inculquer la compréhension de l’esprit du document, il n’y a absolument rien que nous pourrions donner comme explications supplémentaires qui pourrait aider à la compréhension.

Il s’agit d’un document très puissant. Et le principe derrière ce document, c’est d’accepter ce qu’on cherche à nous imposer, soit le vaccin dans ce cas, mais de la faire conditionnellement. À noter que ce document peut servir dans de nombreuses situations où on cherche à éviter les litiges. Bien évidemment il faudra alors l’adapter à cette situation. Je poursuis donc : il suffit d’accepter mais en mettant des conditions tellement élevées que l’autre partie concernée ne pourra les satisfaire. Et il faut aussi mettre des conséquences facilement exécutables. C’est le cas pour le document que nous avons préparé.

Comme ces gens (l’autre partie) ne pourront satisfaire aux exigences et comme les conséquences seront lourdes pour eux, ce sont eux qui vont demander au patient de quitter sans avoir procédé à la vaccination. Et il n’y aura pas de litige. Aucun litige. Ce document est très puissant à ce niveau.

Bien évidemment personne ne peut prédire avec certitude comment les choses vont se passer. Alors il est possible que ce document ne fasse pas le travail. Mais dans ce cas, cela sera une démonstration très claire à l’effet que, sous forme d’allégorie, on souhaite nous mettre en rangée et tirer sur nous à la mitraillette. Ce sera simplement qu’on aura choisi de procéder d’une façon plus subtile.

Il nous aura fallu des mois, à Denis et à moi, pour apprendre et maîtriser la rédaction de tels documents. Nous en avons fait cadeau à tout le monde qui voudra l’utiliser car, s’il y a vraiment vaccination forcée, les gens ne disposent pas de mois, mais de semaines pour faire l’apprentissage de la souveraineté qui sous-tend ce genre de document.

Par conséquent, j’aimerais apporter ici un peu d’éclairage pour aider les gens à comprendre. Pour commencer j’aimerais inviter les gens à écouter ou à ré-écouter l’entrevue que j’ai accordée à Amélie Paul :

Ensuite j’inviterais les gens à écouter le vidéo : Comprendre le système : https://www.youtube.com/watch?v=sFXxdT3F_Kk&t=1467s

La notion de base qu’il me semble important de retenir au départ, c’est que le gouverne-et-ment n’est pas notre ami, qu’il n’a jamais été notre ami et qu’il ne pourra pas l’être tant qu’existeront les corporations gouvernementales appartenant ou étant contrôlées par des intérêts privés. Parce que dans ce contexte, les gens en place (nos dirigeants) travaillent pour les intérêts financiers de ceux qui contrôlent ou à qui appartiennent les dites corporations. Et cela ne peut d’aucune façon être compatible avec les intérêts du peuple. Par conséquent, la démocratie n’est qu’une illusion et les beaux discours de nos élus ne sont qu’un écran de fumée pour nous empêcher de voir la réalité.

Voilà ce qu’il faut saisir en tout premier lieu.

Ensuite il faut bien comprendre la hiérarchie lié à l’autorité

En haut de l’échelle, il y a Dieu.

Puis il y a les êtres humains

Ensuite viennent les gouvernements

Puis viennent les personnes juridiques.

Cela vient dans cet ordre là, et pas le contraire. Et cela est primordial à comprendre. Je vais donc reprendre chacun des postes hiérarchiques et développer un peu.

Quand on parle ici de Dieu, cela n’a rien, mais absolument rien à voir avec la religion. Dans les deux vidéos, je fait mention d’une Puissance de Création phénoménale qui nous a donné naissance. Il m’est difficile de définir clairement ce que peux être Dieu.

Dans plusieurs de mes livres, je fais référence au fait que nous sommes de l’énergie d’abord et avant tout. C’est cette énergie qui nous donne vie, notre corps physique n’étant en finalité qu’un assemblage de matière organique et minérale. Cela est très facile à démontrer scientifiquement. Tout sur la Terre et dans l’univers est Énergie. À partir de là, je pourrais me hasarder à dire que Dieu pourrait être la somme de toutes ces énergies. Mais fondamentalement, je crois que Il est encore beaucoup plus vaste que cela.

Mais pour moi ce n’est pas si important de comprendre à fond qui Il est. Par contre il me semble important de comprendre qu’en tant qu’être énergétique, je suis son prolongement. Par conséquent, je fais partie de Lui et Il fait partie de moi, sans égard à mon sexe, à ma race, à ma religion, au pays où je suis né, à mon orientation sexuelle, etc…

Ce vaste monde énergétique est régi par des Lois non écrites qui s’appliquent, que nous les connaissions ou non. Il s’agit de science qui prend le nom de physique quantique et non de religion. Une de mes amies a défini DIEU comme étant la Divine Intelligence Équilibrante Universelle. Je crois que cela est très juste car cela fait référence à une loi universelle qu’on pourrait appeler Loi de l’Équilibre et par laquelle tout dans notre Univers tend à s’auto-équilibrer.

Par conséquent l’autorité suprême consiste à se mettre en phase avec ces lois universelles non écrites. Et cela ne peut se faire que par l’intermédiaire du cœur, ou plutôt de notre centre énergétique situé au niveau du cœur. Nous sommes actuellement en plein processus d’Ascension. La planète elle-même ascensionne, c’est-à-dire, qu’elle augmente son taux vibratoire. Il s’agit d’un phénomène mesurable. Et pour pouvoir demeurer sur la Terre, tout ce qui vit sur la Terre doit aussi élever son taux vibratoire. Et cela inclut les êtres humains.

Les gens qui nous ont contrôlé et qui nous ont dominé sont au courant de cela. Eux, ils se nourrissent de basses énergies et à moins de faire un changement de cap rapide et radical, ils ne pourront demeurer sur Terre. Voilà la raison première de l’actuelle pandémie. Oui il y a un virus et il peut parfois être très virulent, mais il n’y a pas de véritable pandémie et il n’y en a jamais eu. Par contre, on s’est servi de cette pandémie pour jouer avec nos peurs afin de retarder l’inexorable soit la hausse du taux vibratoire de la planète.

Et le vaccin qu’on souhaite nous imposer va exactement dans la même direction. Dans ce cas là, je veux parler du vaccin créé par Bill Gates et ses amis. Alors voilà, il faut plus que tout éviter ce vaccin advenant qu’on cherche vraiment à l’imposer à la population générale. Pour bien comprendre, j’invite les gens à lire le texte suivant que j’ai traduit récemment : http://latableronde.over-blog.com/2020/10/le-phare-traduction-message-de-adamu.html

Personnellement, je ne crois pas du tout que les gens de l’Élite/Cabale/État profond parviendront à leurs fins. Tout au plus parviendront-ils à retarder l’échéance où ils se condamnent eux-mêmes à leur propre disparition. Car s’ils continuent à se maintenir dans de basses énergies alors que l’énergie planétaire continue à s’élever, ils ne pourront demeurer bien longtemps sur terre. Et ils ne parviendront jamais à arrêter ou à inverser l’élévation du taux vibratoire de la planète. Il est trop tard pour cela. Désolé pour eux!

Alors pendant ce temps et d’ailleurs en tout temps, les êtres humains doivent s’harmoniser aux lois universelles qui s’appliquent bêtement, qu’ils soient informés de ces lois ou non. Et toujours par conséquent, voilà où se situe l’autorité suprême qu’on pourrait nommer Dieu. Je parle ici du respect de ces lois universelles.

Et voilà pourquoi on retrouve dans le préambule de la Charte canadienne des droits et libertés : Attendu que le Canada est fondé sur des principes qui reconnaissent la suprématie de Dieu et la primauté du droit

En justice cela surpasse toutes les juridictions.

Donc l’être humain répond en tout premier lieu de Dieu et non pas du gouverne/ment. Et d’ailleurs l’être humain n’a pas à répondre du gouverne/ment car c’est l’être humain qui a donné naissance aux gouverne/ments. Donc l’être humain a autorité sur toute forme de gouverne/ment.

C’est un point primordial qu’il importe de bien saisir pour comprendre la valeur de l’avis privé au public d’acceptation conditionnelle que nous avons remis en cadeau.

En justice l’être humain devrait pouvoir faire valoir ses droits dans des tribunaux de droit commun. Mais s’il existe des tribunaux de droit commun actuellement comme la Cour Supérieure du Québec et du droit commun, cette Cour n’est pas un véritable tribunal de Droit commun, sauf pour l’apparence. La raison en est que ce sont les personnes juridiques qui comparaissent devant cette Cour.

Et cela m’amène à parler de la personne juridique. Comme je l’ai mentionné dans les vidéos, le gouverne/ment est propriétaire des personnes juridiques qui portent les mêmes noms que nous, êtres humains. Par conséquent le gouverne/ment a autorité sur ces personnes juridiques qui sont en réalité des feuilles de papier prenant la forme d’actes et/ou de certificats de naissance. Tous les codes existants et les lois gouverne/mentales s’appliquent à ces personnes juridiques sur lesquelles les gouverne/ments ont autorité.

Dans le Code civil du Québec, à l’article 1 il est mentionné : Article 1: Tout être humain possède la personnalité juridique; il a pleine jouissance des droits civils

Par conséquent, si l’être humain possède la personnalité juridique, c’est qu’il n’est pas la personnalité juridique. Et le problème que la majorité des gens vivent, c’est qu’ils ne sont pas au courant de la distinction entre ces deux entités. Donc, en tant qu’êtres humains, ils se confondent eux-mêmes avec la personnalité juridique. Ce faisant, au lieu que ce soit eux, comme être humain, qui ait autorité sur le gouverne/ment, c’est le gouverne/ment qui prend autorité sur eux.

Voilà exactement ce qui se passe avec la pandémie actuelle, où les dirigeants du gouverne/ment se croient tout permis dans la gestion de la pseudo crise sanitaire qui est en fait beaucoup plus politique que sanitaire en ce moment.

Et même en étant conscient de tout cela, il n’est pas si simple pour l’être humain de faire valoir ses droits, car il y a tellement longtemps que les êtres humains ont perdu cette notion d’autorité face aux gouverne/ments que la majorité des êtres humains cèdent leurs droits sans même essayer de les faire valoir.

Mais voilà, l’actuelle pandémie est justement là pour nous faire prendre conscience de cela. Cela fait partie du processus ascensionnel.

Mais qu’est-ce que ce fameux processus ascensionnel. Difficile pour moi de développer à ce sujet au delà de mon expérience personnelle. Cependant, il y a quelques points que je peux mentionner et dont j’ai la certitude.

Nous vivons dans un monde inversé , un monde de complète illusion. Ce monde est sur le point de commencer à basculer. En fait ce basculement est commencé depuis longtemps, mais ce qui est sur le point de commencer, c’est que ce basculement va devenir « grand public ». Et cela va se manifester grandement au cours des prochains jours. Et s’accentuer avec le temps.

À ce sujet, j’invite les gens à lire le commentaire suivant : https://operationdisclosure1.blogspot.com/2020/10/treason-confirmed-by-potus-sierra-nz.html. Il est possible de traduire ce texte en français en utilisant le traducteur de google. Terrible ce qui s’est passé à Benghazi! Et pourtant ce n’est absolument rien par rapport à ce qui va suivre.

Tout cela est maintenant du domaine grand public. Et pourtant, j’ai lu quelques articles de médias de masse ce matin et on ne trouve rien de mieux à dire que de s’attaquer de nouveau aux présumés complotistes concernant la pandémie. Triste constat.

Donc première étape : cesser d’attribuer la responsabilité de nos vies aux autres et devenir auto responsable. Voilà l’un des aspects dont fait mention Adamu dans le texte mentionné plus haut : http://latableronde.over-blog.com/2020/10/le-phare-traduction-message-de-adamu.html Cela nous fera passer du monde de la troisième dimension à celui de la quatrième dimension, selon Adamu. Il est à remarquer que plusieurs individus ont déjà fait ce passage. J’imagine que parmi eux se trouvent la majorité de ceux et celles que l’on qualifie de complotistes, ceci étant mentionné sans jugement pour les autres.

Pour ma part, j’ai partagé dans le dernier livre que j’ai publié en 2011, Être maîtres de nos Vies (disponible gracieusement en format numérique en allant sur www.aidojeunes.org) une phrase que j’avais partagé à mes semblables lors d’une réunion qui a eu lieu au milieu des années 90 . Donc cette prise de conscience ne date pas d’aujourd’hui pour moi. Voici cette phrase :

JE

SUIS

RESPONSABLE

A

100% 100% 100%

DE

TOUT TOUT TOUT

CE

QUI

M’ARRIVE

DANS

MA

VIE

Voilà! Le dire c’est une chose. Le mettre en pratique en est une autre. Quand nous remettons notre vie entre les mains des autres, nous n’assumons pas la pleine responsabilité de nos vies personnelles et nous sommes sujets à devenir facilement victimes de toutes sortes de circonstances et individus. Devenir responsable de nos vies personnelles est un long chemin d’apprentissage qui ne peut se vivre en une journée car nos programmations cellulaires remontent parfois à des millénaires.

Mais cela est une étape fondamentale pour retrouver notre souveraineté. Et selon moi, c’est là que se situe la véritable souveraineté. Pas nécessairement dans des démarches qui nous permettent de se sortir du système.

Et justement concernant ce genre de démarche. Comme je me suis engagé dans une expérience personnelle à ce sujet, je peux en parler en connaissance de cause. Tout d’abord, j’aimerais mentionner que je ne conseillerai à personne de s’engager dans de telles démarches, pas plus que je ne déconseillerai à personne de le faire. Il s’agit d’une décision personnelle qui doit se prendre en étant en relation avec notre divinité et pas en étant en relation avec notre ego.

Personnellement, je suis très fier et heureux de m’être engagé dans une telle expérience même si en toute fin cela m’a fait expérimenter des conséquences qui semblent dramatiques (dépossession et éviction de chez moi en plus d’un dossier criminel). Cela m’a énormément appris sur moi-même, sur ma relation avec la divinité et sur notre système. Et aujourd’hui, cela me permet d’en parler en toute connaissance de cause.

Dans le même message d’Adamu, il est fait mention d’un processus d’élévation de conscience qui nous amène dans la sixième dimension où il est question d’unité. Ici j’aimerais mentionner qu’il s’agit d’un processus. Par conséquent nous pouvons voyager d’une dimension à une autre et changer de perspective à tout moment. Par exemple, nous pouvons envisager une situation à partir d’un espace de troisième dimension à un certain moment et envisager un autre événement à partir d’un espace de dimension supérieure le moment suivant.

Par conséquent, à travers mon expérience, à un certain moment, j’ai pris conscience que je ne serais pas nécessairement plus avancé si je vivais de façon entièrement souveraine ma relation avec les instances gouverne/mentales. La raison qui m’est alors apparu est lié à conscience d’unité qui elle fait partie de la sixième dimension selon ce que nous dit Adamu.

Par conséquent j’ai constaté que cela ne me rendrait pas plus heureux de vivre ma relation avec les instances gouverne/mentales de façon entièrement souveraine, tout en étant entouré de gens qui sont coincés dans ce système. Voilà exactement pourquoi je me suis mis à parler de plus en plus abondamment de NESARA/GESARA.

La mise en application des clauses du NESARA/GESARA ne sauvera personne. Non! Mais cela changera le cadre extérieur dans lequel nous vivons actuellement et créera un cadre dans lequel nos vies seront grandement facilitées. Et pour comprendre la suite, je vais faire référence à la pyramide de Maslow : https://fr.wikipedia.org/wiki/Pyramide_des_besoins.

Actuellement nous vivons dans un monde axé sur la survie. Et cette survie n’a rien à voir avec notre situation financière. Il s’agit de quelque chose qui se passe dans nos cellules. Dans mon parcours de vie, j’ai pu constater et rencontrer des gens qui sont bien nantis au niveau financier et qui paradoxalement sont plus en état de survie que des gens qui sont entièrement démunis.

L’état de survie nous situe à l’échelon inférieur de la pyramide de Maslow. Or la mise en application des clauses du NESARA/GESARA facilitera notre passage aux échelons supérieurs pour en arriver aux besoins d’accomplissement de soi. Dans mon expérience personnelle, j’ai pu constater comment cet accomplissement de soi me mettait en contact avec ma divinité.

Voilà assurément quelque chose qui fait partie du processus ascensionnel. Il y a un changement d’énergie. Celui-ci est en tain de se produire en ce moment même et ce processus est mesurable.

Et ce changement d’énergie est lié à une élévation de la conscience. Les événements actuels et en particulier ceux liés à la pandémie servent justement à cette élévation de conscience. Tout ce qui est en lien avec les élections américaines sert aussi à cette élévation de conscience. Il ne reste que quelques jours avant ces élections. Personne ne peut prédire avec certitude comment la situation va tourner. Mais il faut s’attendre à une intensification des révélations d’ici le 3 novembre. Et bien évidemment à une intensification des réactions.

Personnellement je ne suis même pas sûr que ces élections auront bel et bien lieu. Selon moi, elles pourraient être annulées à tout moment. Quoiqu’il en soit, que les élections aient lieu ou non, les révélations ne s’arrêteront pas au 3 novembre. Elles ne feront que s’amplifier à mesure que le temps passera et il en sera ainsi pour plusieurs mois encore. Il y a là une pilule à avaler tellement grosse qu’on va assurément y aller à petites doses, mais à dose continue.

Qu’il y ait élection ou non, une chose est assurée, c’est que tôt ou tard de nouvelles élections seront annoncées en vertu des clauses du NESARA/GESARA. C’est à ce moment que les États-Unis retourneront officiellement en République. Ce n’est plus qu’une question de temps avant que cela se produise car tout ce qui est nécessaire à la restauration de la République semble déjà en place.

C’est alors que le pouvoir sera remis véritablement à WE the People comme Trump l’a mentionné si souvent. Et ce sera la fin des corporations gouvernementales qui utilisent le peuple à des fins de profits pour l’Élite/Cabale/État profond. Ce sera la début de la fin de l’illusion et de notre monde inversé.

Par conséquent, j’ai fait un long détour, mais il y a un peu de tout cela en arrière plan du document que Denis et moi avons rendu disponible. Et il me semble important d’intégrer tout ce que je mentionne dans ce texte , en tout ou en partie avant d’utiliser le dit document.

En attendant, la manipulation par la peur se fait toujours présente et elle risque même d’être plus présente que jamais au cours des jours à venir.

Voilà pourquoi il est toujours pertinent de répéter : JE RENONCE À LA PEUR ET JE CHOISIS PUISSAMMENT L’AMOUR.

Et à partir de là, JE CHOISIS AUSSI PUISSAMMENT L’ACTION QUI ME CONVIENT.

J’apprécie recevoir des commentaires. Il est possible de le faire en allant sur www.aidojeunes.org

Source : http://latableronde.over-blog.com/2020/10/le-phare-un-petit-cours-de-souverainete-101.html?utm_source=_ob_email&utm_medium=_ob_notification&utm_campaign=_ob_pushmail

Om Ganesha
Asatoma
Ajeet Kaur - Sat Narayan Wahe Guru
Empire Of Angels - Thomas Bergersen
Jai Ganesha - David Newman
Ik Ardas Wahe Guru - White Sun
Krishnabai & Jai Sahaja - He Mata Kali

Je soutiens la Presse Indépendente :
4.3 3 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments