Un composé psychédélique ‘mystique’ (la DMT) que l’on trouve dans les cerveaux normaux

1
4903

Ces dernières années, des amateurs de sensations fortes venus d’Hollywood, de la Silicon Valley et d’ailleurs se sont rendus en Amérique du Sud pour participer à des retraites d’Ayahuasca.

Leur but : participer à une concoction brassée à partir d’une plante de vigne Banisteriopsis caapi, traditionnellement utilisée par les peuples indigènes pour les cérémonies religieuses sacrées.

Les buveurs d’Ayahuasca vivent des épisodes ‘mystique/spirituelles’ à court terme que beaucoup décrivent comme des changements dans leur vie.

Loading...

L’ingrédient actif responsable de ces visions est une molécule appelée diméthyltryptamine (DMT). Pour la première fois, une équipe dirigée par Michigan Medicine a découvert la présence répandue de DMT d’origine naturelle dans le cerveau des mammifères. Cette découverte est la première étape vers l’étude du DMT – et la détermination de son rôle – dans le cerveau humain.

“Le DMT n’est pas seulement présent dans les plantes, il peut aussi être détecté chez les mammifères “, explique Jimo Borjigin, Ph.D., du Département de physiologie moléculaire et intégrative. Son intérêt pour le DMT s’est manifesté accidentellement. Avant d’étudier le psychédélique, ses recherches ont porté sur la production de mélatonine dans la glande pinéale.

Au XVIIe siècle, le philosophe René Descartes prétendait que la glande pinéale, un petit organe en forme de pinecône situé au centre du cerveau, était le siège de l’âme. Depuis sa découverte, la glande pinéale, connue par certains sous le nom de troisième œil, a été enveloppée de mystère. Les scientifiques savent maintenant qu’il contrôle la production de mélatonine, jouant un rôle important dans la modulation des rythmes circadiens ou de l’horloge interne du corps. Cependant, une recherche en ligne de notes à inclure dans un cours qu’elle enseignait a ouvert les yeux de Borjigin à une communauté prospère toujours convaincue de la puissance mystique de la glande pinéale.

L’idée de base semble provenir d’un documentaire mettant en vedette le travail du chercheur Rick Strassman, Ph.D. de l’École de médecine de l’Université du Nouveau Mexique. Au milieu des années 1990, il a mené une expérience au cours de laquelle des sujets humains ont reçu du DMT par injection intraveineuse et ont été interrogés après que ses effets se soient dissipés. Dans un documentaire sur l’expérience, Strassman affirme qu’il croyait que la glande pinéale fabrique et sécrète du DMT.

Je me suis dit : ” Attendez, j’ai travaillé sur la glande pinéale pendant des années et je n’ai jamais entendu parler de ça “, dit-elle. Elle a contacté Strassman, lui demandant la source de sa déposition. Quand Strassman a admis que ce n’était qu’une hypothèse, Borjigin a suggéré qu’ils travaillent ensemble pour la tester. “J’ai pensé que si le DMT est une monoamine endogène, il devrait être très facile à détecter avec un détecteur de fluorescence.”

À l’aide d’un procédé par lequel des tubes de microdialyse sont insérés dans le cerveau d’un rat par la glande pinéale, les chercheurs ont prélevé un échantillon qui a été analysé pour détecter et confirmer la présence de DMT. Cette expérience a donné lieu à un article publié en 2013.

Cependant, Borjigin n’était pas satisfait. Ensuite, elle a cherché à découvrir comment et où le DMT était synthétisé. Son étudiant diplômé, Jon Dean, auteur principal de l’article, a mis au point une expérience utilisant un procédé appelé hybridation in situ, qui utilise un brin d’ADN complémentaire marqué pour localiser une séquence spécifique d’ARN dans une section de tissu.

“Grâce à cette technique, nous avons trouvé des neurones cérébraux contenant les deux enzymes nécessaires à la fabrication du DMT “, explique Borjigin. Et ils n’étaient pas seulement dans la glande pinéale.

“On les trouve aussi dans d’autres parties du cerveau, y compris le néocortex et l’hippocampe, qui sont importants pour les fonctions cérébrales d’ordre supérieur, dont l’apprentissage et la mémoire.”

Les résultats sont publiés dans la revue Scientific Reports.

Les travaux de son équipe ont également révélé que les taux de DMT augmentent chez certains rats victimes d’un arrêt cardiaque. Un article publié en 2018 par des chercheurs du Royaume-Uni prétend que le DMT simule l’expérience de la mort imminente, où les gens rapportent la sensation de transcender leur corps et d’entrer dans un autre royaume. M. Borjigin espère aller plus loin dans ses recherches afin de découvrir la fonction des niveaux naturels de DMT dans le cerveau et le rôle qu’il joue, le cas échéant, dans les fonctions cérébrales normales.

“Nous ne savons pas ce qu’il fait dans le cerveau. Tout ce que nous disons, c’est que nous avons découvert les neurones qui fabriquent ce produit chimique dans le cerveau, et ils le font à des niveaux similaires à ceux des autres neurotransmetteurs de la monoamine.”

Source : https://medicalxpress.com/news/2019-06-mystical-psychedelic-compound-brains.html

—Note L. SM—

Le système de contrôle ne veut surtout pas que vous sachiez ce qu’est la DMT et encore moins que vous traversiez les portes que cela ouvre. Raison pour laquelle non seulement ils criminalisent l’utilisation de DMT, mais en plus ils empoisonnent votre glande pinéale (qui produit naturellement la DMT) en rajoutant du fluorure dans l’eau du robinet et les dentifrices.

En France il est même interdit de faire la promotion de dentifrice sans fluorure de sodium !

Un fabriquant de dentifrice qui marquerait sur son emballage “Sans fluorure” se prendrait une amende et serait interdit de vente !

Cela vous montre à quel point la France est touchée par l’inversion des valeurs.

Je rappelle que le fluorure est utilisé comme poison pour rat !

Recherchez et lisez tous les articles sur la DMT et la glande pinéale sur stopmenonges.com en tapant “DMT” et “Glande Pinéale” dans l’outil de recherche du site.

Namaste

L.

Je soutiens la Presse Indépendente :

1
Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
1 Auteurs du commentaire
Cindy le Gallais Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
Notifier de
Cindy le Gallais
Membre
Cindy le Gallais