Trump peut-il jeter en prison une “Intelligence Artificielle” brassant près de 18 Mille Milliards de dollars influençant des Etats et apauvrissant des populations?

0
6803
0 0 voter
Évaluation de l'article

Publié deja en mars 2018, voici la version vidéo d’une enquête sur BlackRock.

BlackRock brasse 6000 milliards d’actifs. Analysant de nombreuses données mondiales avec une “intelligence artificielle“. C’est une plateforme de gestion de risque.

BlackRock influence de nombreuses entreprises (bloque les concurrences par exemple…) et influence des politiciens dans de nombreux pays. Emmanuel Macron l’avait sollicité.

BlackRock est une société d’investissement épargnant des milliards provenant de gros investisseurs, mais aussi de millions d’épargnants, très naïfs. C’est un peu normal, puisque les systèmes d’épargnes des gouvernements sont peu rémunérateurs.

Une femme journaliste a enquêté sur cette multinationale “hors système bancaire” qui n’est pas vraiment contrôlée. Puisque ce n’est pas une banque.

Nous découvrons aussi comment un membre de la BCE (Banque Centrale Européenne), Stefan Walter a contacté BlackRock à titre de consultant (via leur intelligence artificielle) pour les aider à mettre en place la nouvelle règlementation sur les banques. Pour soi disant un manque d’effectifs.

Le problème est que cette institution mafieuse (La BCE) a partagé ses données les plus sensibles avec une institution privée comme BlackRock.

Provoquant ainsi l’effondrement financier de la Grèce. Puisque BlackRock connaissait parfaitement le prix des banques en faillite.

Ce membre de la BCE est un traitre!

Même le nouveau président Mexicain, plutôt à gauche, Andrés Manuel López Obrador ne peut rejeter BlackRock.

Puisque BlackRock a investi plus de 60 milliards de dollars dans des fonds au Mexique. Le président Mexicain a rencontré discrètement Larry Fink dans un hôtel de luxe pendant sa campagne électoral (Sic!)

Ayant été élu, il oublia la Nationalisation de grands secteurs énergétiques au détriment d’investisseurs étrangers. BlacRock embaucha même d’anciens politiciens mexicains.

Mais une jeune journaliste a enquêté sur cette réunion et un mémorandum confidentiel.

Un documentaire Choc d’Arte très bien filmé. Avec une superbe musique d’ambiance!

Bon visionnage 😉


Je soutiens la Presse Indépendente :
0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments