Terrorisme judiciaire: les rentiers du chaos ont encore frappé, et condamnent un héros!

0
1170

Comme chacun sait ( ou pas), il est interdit de commenter une décision de justice, en France.

Nous commentons donc une décision de “justice” rendue en Espagne, puisque ce genre de cas de figure arrive aussi en France, avec le même niveau de scandale, du fait de la normalisation du chaos judiciaire, de sa rente sciemment auto entretenue par juris(im)prudence, et des peines liées pour ceux qui y résistent.

Nous laissons aux espagnols (même bretons) le soin de commenter les décisions scandaleurses françaises…

http://resistancerepublicaine.eu/2019/07/24/espagne-2-ans-de-prison-et-178-000-euros-a-payer-pour-le-jeune-qui-a-defendu-une-femme-agressee/

Lors d’une agression avec tentative de vol et violence sur une jeune femme, le voleur -agresseur est décédé 2 jours après les faits, neutralisé par un  jeune homme qui n’a écouté que son courage, et se retrouve condamné à 2 ans.(de prison virtuelle, à l’époque du mensonge partout , même les décisions scandaleuses se voient avortées).

Et comme dans le cadre des 415 millairds d’€ de condamnation ( non réclamées) aux grandes surfaces pour défaut de permis de construire, ou les non-poursuites de leur RG-indics-délinquants, les rentiers du chaos font du trafic d ‘indulgences, et s ‘assurent ainsi de la soumission des nuques raides.

https://www.ouest-france.fr/europe/espagne/espagne-le-jeune-homme-responsable-de-la-mort-d-un-voleur-n-ira-pas-en-prison-6454833

Le jeune héros, (Borja) étudiant en droit originaire de Malaga, a aidé la jeune femme en frappant le voleur et n’a pas eu de chance; le voyou est décédé après avoir reçu deux coups.

Envoyé au sol, il a été victime une lésion cérébrale traumatique avec hémorragie provoquant sa mort deux jours plus tard.

L’avocat de Borja -Alfredo Herrera Rueda- de déclarer : « Cette décision envoie un mauvais message à la société, celui-ci criminalise et sanctionne une conduite solidaire et fait penser que, devant une situation semblable, le mieux est de regarder de l’autre côté et de ne pas se compliquer la vie. »

Malgré son altruisme et sa générosité hautement proclamée envers les femmes, le ministère de la Justice a condamné ce héros à deux ans de prison et à 178 000 euros au titre de dommage et intérêts*.

Ainsi le courageux intervenant a été condamné pour homicide par imprudence grave à l’encontre d’un voleur ayant des antécédents d’alcoolisme et de toxicomanie, sous l’emprise de la cocaïne le jour où il a tenté de perpétrer le vol avec violence* en compagnie d’une comparse**. Il était recherché et devait être mis en prison pour différentes affaires pénales… Il n’aurait pas dû se trouver libre !
* : coups de pied dans la tête alors qu’ils étaient en possession du sac de la femme agressée.
** : la comparse, Isabel Cano, lors de ce procès, n’a même pas été condamnée à de la prison.

Source : resistancerepublicaine.eu

Loading...

Je soutiens la Presse Indépendente :

Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
  S’abonner  
Notifier de