Ron Finley : le jardinier hors-la-loi qui a imposé ses potagers sauvages

2
2981
0 0 voter
Évaluation de l'article

Entraînant une part grandissante de la population à ses côtés, le “gangsta gardener” a d’abord dû affronter la colère des autorités.

Luttant contre la malbouffe dans son quartier, cet habitant de Los Angeles a pris le taureau par les cornes et s’est mis à planter des fruits et des légumes un peu partout dans la rue. Des potagers sauvages et illégaux qui lui ont valu son surnom : « gangsta gardener« , autrement dit le gangster jardinier. Présentation.

Source : US Embassy

Ron Finley, c’est son nom, n’en pouvait plus de voir les fast food pousser plus vite que les tomates. Alors, en 2010, il s’est mis au boulot et a créé ces potagers urbains dans tout le quartier puis a entrainé avec lui une part grandissante de la population. Un succès tel que la mairie l’a finalement laissé faire. Voici son portrait (une vidéo signée Ulyces) :

Voilà ce qui s’appelle passer à l’action !

Source : https://positivr.fr/ron-finley-gangsta-gardener-potagers-sauvages-los-angeles/?utm_source=POSITIVR&utm_campaign=3973dbdf27-RSS_NEWSLETTER_QUOTIDIENNE&utm_medium=email&utm_term=0_6404d9f752-3973dbdf27-20419191&mc_cid=3973dbdf27&mc_eid=07a3f8b5b1


Je soutiens la Presse Indépendente :
0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
2 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Fred
Fred
Avr 11, 2019 10:13

Le gangster jardinier,génial! La libération va passer aussi par cette réappropriation de la Terre..J’ai souvenir des prédictions de No eyes (ouvrages de Mary summer rain) qui disait que le chamanisme ressurgirait.C’était il y a plus de 20 ans et je me demandais si je verrais cela un jour. Le voilà… Lire la suite »

Jobanero
Membre
Jobanero
Avr 10, 2019 10:45

Le féminisme a entraîné la malbouffe, mais les hommes à la rescousse rétabliront les choses… Félicitation !