Quand l’innocence fait une erreur, elle n’en reste pas moins innocence

0
581

Fermez les yeux, oubliez ce monde un instant et imaginez la pure innocence…

Cette pure innocence est aussi pur Esprit, pur Amour, pure joie.

La pure innocence est totalement en dehors du temps et de l’espace. Elle est infinie.

Vous ressentez cette présence innocente ici et maintenant ?

Prenez un peu de temps, si vous n’y êtes pas encore pour la goutter en vous avant de continuer cette lecture…

Maintenant que vous avez cette base solide de pure innocence, qui est réellement ce que vous êtes et qui forcement donc est toujours en vous (le cœur du cœur sous les couches rajoutées et illusoires d’oignon), imaginez que cette innocence infinie, Divine, non-divisée, pure, UNE, incluant tout ce qui est, non-née, vide infini, Amour infini, point zéro… imaginez que cette perfection Absolue fasse une bêtise par une innocente mégarde. Disons une mal-création par erreur…

Ce parfait et infini Esprit Divin, pure innocence et parfaite plénitude de l’Unité (ou le “2” n’existe pas), fait l’innocente erreur de créer une division en son Esprit sous la forme d’une “entité” apparemment séparée de sa Source qui est son Essence même. Cette entité est l’Ego primordial, ou le “démiurge” ou “Lucifer” ou encore bien d’autres noms qui ne sont que des métaphores, un symbole pour expliquer l’inexistant…

Quand je dis inexistant, je parle de la réalité immuable : Le Ciel, Le Royaume, Le Christ, le pur Esprit, Dieu… entre 0 et 1. L’incréé/Créateur. Le point zéro. L’Amour. Dieu. L’ineffable.

Par contre dans le rêve de l’Esprit ou il s’est rêvé divisé, il semblerait que l’Ego primordial ait créé un projection mentale holographique d’un Univers, ou plutôt multivers.

Dans ce rêve, il y a maintenant apparemment un corps associé à la partie de l’Esprit Divin, séparé en apparence des autres corps, et de Son Créateur lui-même.

Perte de mémoire…

Illusion…

Rêve…

Incarnation…

Maya…

Samsara…

Limitations…

Souffrances et morts à répétitions…

Changement de personnages entre les incarnations…

Victime/Bourreau/Sauveur…

Culpabilité subconscience car croyance que le rêve est réel…

Croyance dans le temps, l’espace et la matière… lesquels n’ont jamais existé.

Projection de la culpabilité subconsciente sur les autres formes apparaissant dans la projection (“les autres”).

L’alternative à la projection.

Jugements… et donc continuité de la validation que le rêve est “réel”, donc continuation de la peine d’emprisonnement dans le rêve de la séparation.

Continuité de l’illusion du temps et de la chair emprisonnante (pas que du corps physique d’ailleurs, tous les autres véhicules de poupée russe découlent de l’erreur primordiale de l’Innocence Pure en commençant par l’âme individuelle (plan Causal) ou vous allez pouvoir trouver la Cause primordiale à “la chute” dans le rêve de la séparation).

La clé de sortie du rêve de la séparation : Le véritable pardon.

Que je perçoive le pardon tel qu’il est.

Reconnaître la pure innocence de tous les acteurs du monde du rêve dans tous les espaces temps, et reconnaître que tout ceci, toute la création par projection mentale de l’Ego (le grand architecte), n’est qu’un rêve insignifiant et totalement pardonné.

Car en réalité, il n’y a personne d’autre que Soi à pardonner. Car tu es l’Amour de l’Amour. et l’Amour ainsi que son créateur par extension : l’Amour, ne font qu’UN.

La Blague Cosmique est terminée 😉

Le rêve est terminé.

Tu es réveillé dès que toute ta culpabilité inconsciente est balayée par le pardon véritable.

Tu peux continuer à voir le rêve, et ces corps, mais tu n’es plus identifié, incarcéré dans la matière ou le temps.

Tu t’es re-connu.

En tant que pur Esprit qui est pur Amour Divin.

UN.

Infini.

Absolu.

En conclusion…

Peut importe cette erreur primordiale ainsi que tous les dominos qui en ont découlés dans le temps illusoire de ce rêve illusoire créant une multitudes de sous-causes et sous-conséquences aux effets parfois bons, parfois mauvais selon une perception limitée que nous appelons “La Dualité”.

Tout ce qui apparaît dans le temps, disparaît dans le temps. Il n’y a que dans le rêve que des choses apparaissent, changent et disparaissent. Et le temps lui même disparaît, tout comme il était né de cette erreur primordiale. Big-Bang (projection holographique de l’illusion de la séparation en rêve) puis fin de l’univers (réveil au point-zéro).

Tout ceci est un rêve… je vous l’assure de première main, même si l’info est loin d’être nouvelle. La vérité ne vacille pas sous le poids du temps. C’est le contraire, le temps s’effondre face à la Vérité.

Toutes vos croyances s’effondrent face à la puissance infinie de l’Amour.

Toute erreur livrée à la correction de l’Amour, est pulvérisée par l’Amour.

Car l’Amour (Dieu), n’a jamais créé ce rêve, tu es son Fils unique, innocent et parfait, créé par l’Amour à son image (sans aucune image), et tu as créé ce rêve par simple et innocente erreur. Et cela ne change pas ce que tu es de toute Éternité, et l’Amour de ton Créateur pour son Fils Unique. Tu es parfait. Seulement en train de rêver de limitations, de dualité, d’histoires, de temps et d’objets séparés.

Mais en Réalité, ce que tu es, le pur Esprit, n’a jamais bougé !

Tu es toujours UN au Ciel avec Ton Créateur.

Dieu ne t’en veut absolument pas parce que pour Lui, le rêve n’est pas réel !

Il te voit tel qu’il t’a créé.

Parfait.

Innocent.

Pur Esprit.

Amour Infini.

Joie Éternelle.

UN.

Son amour pour toi est total, car pour Lui, il n’y a rien d’autre que son Fils unique, qui est son extension parfaite.

Tu es Le Christ.

L’égo et tout ce que tu croyais être, sous toutes les formes, ne sont rien de plus que des formes pensées. Une projection mentale et perception mentale.

C’est par le rien, que tu rejoins le Tout.

Car le rien et le Tout, ne font qu’UN.

Le Grand Vide. Le Grand Silence. L’Immobilité totale en mouvement.

Et c’est le pardon véritable qui te délivre de la prison que tu t’étais toi même créée en rêve.

Car en vérité, tu as toujours été libre.

En sécurité avec Dieu.

Dieu est en toi comme tu es en Dieu.

L’Amour est en toi comme tu es en l’Amour.

Car seul Dieu est Réel.

Dieu Est.

Et Dieu est l’Amour.

Pur Esprit Divin.

Pur Amour.

Totalement innaffecté par le rêve.

Attendant seulement que son Fils Unique, se réveille (sous toutes ses formes apparemment séparées). Mais cela est déjà le cas dans la Réalité qui ne voit que l’Éternité de l’instant présent. Car tous les espaces temps du rêve de la création holographique, sont accessibles hors temps/espace pour le pur Esprit, comme un DVD d’un film que tu pourrais revoir des passages mais qui n’a aucune réalité sauf en rêve.

C’est Maya, la grande illusion, la pièce de théâtre du rêve holographique.

Pour finir…

Je vous conseille la lecture audio de ce livre :

“Et l’univers disparaîtra” de Gary Renard (Livre audio en francais)

Namaste

L.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments