Beaucoup d’étudiants et d’enseignants de A Course in Miracles ne savent pas, ou ne savaient pas avant les premières années du 21ème siècle, qu’il existe plus d’une version de l’ACIM, et que le processus d’édition de “Un cours en miracles” est considéré comme controversé par certains.

En fait, beaucoup de personnes dans le monde ne le savent toujours pas.

Par exemple, il est dit que 45 000 à 50 000 mots ont été omis des notes manuscrites originales qui ont été dictées à Hélène par Jésus par rapport au célèbre livre bleu, la version de la “Foundation for Inner Peace” (version 5 ci-dessous). La plupart du contenu supprimé a été omis dans les 7 premiers chapitres de la section “Le texte” du livre.

Certains considèrent également que si les éditeurs avaient l’intention de ne supprimer que les documents personnels concernant uniquement Helen et Bill, plus que cela a été supprimé au cours du processus d’édition – même si ce n’était pas intentionnel.

Par exemple, dans le 1er chapitre du texte, nous trouvons 53 principes de miracles dans les versions 1-4 du cours, comparés aux 50 principes trouvés dans la fameuse version “Foundation for Inner Peace” (la cinquième version ci-dessus); Avec toute l’honnêteté et le respect pour le travail vraiment étonnant et inimaginable des éditeurs, les 3 miracles manquants ne semblent pas être du matériel personnel qui concerne uniquement Helen et Bill. Cela dit, ce n’est qu’un exemple. Alors qu’une partie du matériel supprimé ne semble pas personnelle ou n’a pas besoin d’être supprimée, une partie est effectivement personnelle, et il est tout à fait logique qu’elle ait été supprimée.

En résumé, les différentes versions de Un cours en miracles correspondent aux différentes phases de rédaction et d’édition du cours :

Version 1 : Les notes manuscrites originales, écrites par Helen telles qu’elles lui ont été dictées par la voix de Jésus entre 1965 et 1972.

Version 2 : La transcription de Thetford. Il s’agit d’une copie dactylographiée des notes manuscrites originales. Par conséquent, certains ne la considèrent pas comme une version à part entière, alors que d’autres la considèrent comme telle.

Version 3 : Le “Urtext”. Il s’agit probablement de la première dactylographie des notes originales par Helen. Certains disent que certains éléments ont été supprimés dans cette version. On prétend que le matériel supprimé était personnel (concernant Helen et Bill), mais certains disent qu’il n’est pas si personnel, et ils sont mécontents que ce matériel soit supprimé. D’autres parties ont été supprimées car il s’agissait de discussions liées au domaine de la psychologie. Et certains disent que d’autres parties qui ne figuraient pas dans les notes originales ont été ajoutées.

Version 4 : La version Hugh Lynn Cayce (HLC). Il s’agit d’une version qu’Helen et Bill ont donnée en cadeau à Hugh Lynn Cayce en 1972, avant la publication du livre en 1976. Elle est considérée comme moins éditée que la 5e version (la version FIP), avec environ 10 000 mots de plus, et a été déclarée libre de droits par un tribunal du Southern District Court de New York, USA, le 24 octobre 2003.

Version 5 : La ou les éditions FIP (Foundation for Inner Peace). Publié en 1976, c’est le livre bleu qui est couramment utilisé dans le monde. Il s’agit en fait de la deuxième édition publiée par la FIP. Une première édition a été publiée en 1975 (communément appelée “la version de la nonne”, car c’est une nonne qui l’a tapée). Une 3ème édition, officiellement appelée 2ème édition, a été publiée en 1992. Les 2e et 3e éditions comportent quelques petites corrections mineures par rapport à l’édition de la version de la religieuse.

On considère généralement que l’essence du cours, ses principaux messages et pratiques, sont les mêmes dans toutes les versions. Cela dit, certains préfèrent encore connaître les versions moins éditées du cours et considèrent qu’elles apportent un éclairage supplémentaire sur les enseignements et les pratiques.

Personnellement, j’ai étudié et pratiqué l’édition FIP pendant de nombreuses années avant de rencontrer les autres versions, et je l’utilise encore chaque fois que j’utilise un livre imprimé. Mais j’aime de nombreuses parties de la version HLC, celle qui vous est proposée sur ce site, et je la trouve au moins aussi belle, perspicace, transformatrice et pratique que la version FIP – si ce n’est plus.

Certains des éléments édités et supprimés ne me semblent pas personnels ou sans intérêt, et j’ai plaisir à les lire. En outre, les 5 premiers chapitres du Texte sont très différents dans les 4 premières versions et dans la version du PCIM. Que ce soit parce que le matériel a été réorganisé par les éditeurs de la version du PCIM ou parce qu’une partie a également été omise, j’aime mieux les 5 premiers chapitres du texte tels qu’ils sont dans la version HLC.

Contrairement à d’autres personnes qui sont en colère à cause de l’omission de certains éléments dans la version FIP, je n’ai ni colère ni plainte, mais plutôt de la gratitude envers les scribes et les éditeurs de la version FIP. Si la libre pensée est telle qu’elle permet de remettre en question toute décision prise par qui que ce soit, je me souviens aussi que c’est grâce à leurs efforts que nous pouvons étudier et apprécier ce magnifique cours pour commencer. Pour cela (et plus encore), je leur serai toujours reconnaissant.

En présentant cette version en ligne de la version HLC du cours, j’ai fait de mon mieux pour la garder aussi proche que possible de l’ordre des chapitres, des titres et des divisions du texte tels qu’ils sont dans la version FIP, car elle est de loin la plus utilisée dans le monde (en grande partie parce qu’elle était la seule disponible jusqu’à ces dernières années).

Ainsi, elle est moins déroutante pour ceux qui veulent pratiquer et étudier les différentes versions de Un Cours en Miracles, et pour les personnes qui utilisent des versions différentes mais veulent étudier ensemble. D’une certaine manière, j’ai gardé la structure de la version FIP, mais je l’ai imprégnée du contenu de la version HLC.

Mais comme les 5 premiers chapitres du texte sont tellement différents entre la version HLC et la version FIP, il était impossible de suivre les chapitres FIP avec la version HLC pour ces chapitres.

Cela dit, à partir du 6e chapitre du texte, j’ai pu fournir le texte HLC dans le cadre des chapitres, titres et divisions du texte du PCIM.

Cela aidera toute personne qui étudie les deux versions, ou qui utilise ce site web pour étudier avec ceux qui utilisent la version FIP, à étudier ensemble, car les références aux emplacements des passages du cours seront similaires dans les deux versions, sauf pour les parties où le texte est trop différent dans ces 2 versions.

Cela signifie également que lorsque vous utilisez ce site Web, vous obtenez une plus grande partie du contenu original de Un cours en miracles, d’une manière qui est facile à comparer et à travailler avec la version commune du PCIM.
Vous obtenez le meilleur des deux mondes.

Source : https://www.betterlifeawareness.com/acim-book-text-1i-principles-of-miracles

—Note Laurent LSG—

Ce qui a fait débat parmi les étudiants d’UCEM concernant les différences dans les 5 premiers chapitres (sur 31), c’est surtout l’utilisation du mot “Âme”, “Soul” en anglais qu’Helen avait transcrit au démarrage de ses communications avec J. et que J. a lui-même corrigé dans la version finale pour le remplacer par le mot “esprit” avec un petit e minuscule (“mind” en anglais), faisant référence à l’esprit divisé, en opposition avec le mot “Esprit” avec un E majuscule faisant référence à l’Esprit entier (ou Christ).

Le mot “Âme” fait référence à quelque chose de séparé, unique, particulier, ce qui n’est pas du tout l’enseignement que J. a transmit lors des 31 chapitres ou il nous dit (comme il y a 2000 ans) que Dieu n’a qu’UN Fils… une seule extension de Lui-même, ne faisant qu’UN.

Jésus nous réapprend à compter jusqu’à 1.

UCEM est un enseignement purement Advaita (non duel).

L’utilisation du mot “filialité” ou parfois “à toute la filialité” fait partie de l’enseignement métaphysique du cours afin de donner aux étudiants des concepts qu’ils peuvent comprendre au niveau de conscience ou ils en sont. Ces concepts de pluralité sont balayés par la suite au niveau de l’enseignement Spirituel du Cours. Sans équivoque. Et cela correspond à mon expérience directe ce qui facilite son acceptation et intégration en ce qui me concerne.

Que ce soit les maîtres ascensionnés Hartem et Pursah ou que ce soit Kenneth Wapnick dans ses livres, ils parlent de ces modifications mineures comme étant une interprétation semi-dualiste d’Helen au début de ses communications avec J. a du faire à cause de ses propres filtres de croyances et que J. a corrigé par la suite.

Pour ma part j’utilise la version de la Fondation pour la paix Intérieure (FIP), ce qui est la plus communément utilisée.

Bref un faux débat pour pas grand chose au final car hormis les petites différences dans les 5 premiers chapitres (et les notes personnes pour Helen et Bill enlevées), 26 des 31 chapitres restent les mêmes et les 365 leçons du cours restent les mêmes.

L.


La playlist deezer :
S’abonner
Notification pour
guest

Optionally add an image (JPEG only)

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires