Nous fabriquons littéralement de l’électricité à partir de l’air”; UMass développe une technologie révolutionnaire qui va changer la façon dont nous alimentons l’électronique

0
4600
0 0 vote
Article Rating
Image graphique d’un mince film de nanofils protéiques produisant de l’électricité à partir de l’humidité atmosphérique. (Studios Ella Maru)

Par

Bientôt, il ne sera plus nécessaire de remplacer les piles ou de passer du temps à recharger votre téléphone. Les scientifiques d’Amherst mettent au point une nouvelle technologie qui utilisera l’humidité de l’air pour créer une charge.

L’appareil en est encore à ses débuts, puisqu’il n’a été rendu public que lundi sur le site web de l’UMass. Il utilise une protéine naturelle pour créer de l’électricité à partir de l’humidité de l’air et pourrait avoir des implications importantes pour l’avenir des énergies renouvelables, le changement climatique et l’avenir de la médecine.

En termes simples, “nous fabriquons littéralement de l’électricité à partir de l’air”, ont déclaré les laboratoires de l’ingénieur électricien Jun Yao. “L’Air-gen génère de l’énergie propre 24 heures sur 24, 7 jours sur 7”.

Yao et le microbiologiste Derek Lovley ont créé un dispositif qu’ils appellent Air-gen, ou générateur à air, avec des nanofils protéiques électriquement conducteurs produits par le microbe Geobacter. L’Air-gen connecte des électrodes aux nanofils de protéines de telle sorte que le courant électrique est généré à partir de la vapeur d’eau naturellement présente dans l’atmosphère.

L’appareil Air-gen actuel peut alimenter de petits appareils. Photos avec l’aimable autorisation de l’auteur : Laboratoires UMass Amherst/Yao et Lovley.

La Geobacter s’est révélée être le premier organisme capable d’oxyder des composés organiques et des métaux, y compris le fer, les métaux radioactifs et les composés pétroliers en dioxyde de carbone inoffensif pour l’environnement, tout en utilisant l’oxyde de fer ou d’autres métaux disponibles comme accepteurs d’électrons.

Lovely était l’un des scientifiques à l’origine de ces recherches et la première personne à avoir isolé la Geobacter.

“Ce qui se passe, c’est que ce film de nanofils absorbe l’humidité de l’air et crée un gradient, non seulement de l’humidité dans le film, mais aussi une charge [électrique]”, a déclaré Lovley dans une interview avec Vice. “Il semble que la surface du film, l’eau qu’il absorbe, libère également une charge de la molécule d’eau. De cette façon, vous pouvez avoir une production d’énergie continue”.

Lovely a dit à MassLive que lui et Yao travaillaient sur ce projet depuis deux ans et que c’était une découverte fortuite. Ils développaient des capteurs à l’époque.

“J’ai vu que lorsque les nanofils étaient mis en contact avec des électrodes d’une manière spécifique, les dispositifs généraient un courant”, a déclaré Xiaomeng Liu, une doctorante du laboratoire de Yao. “J’ai découvert que cette exposition à l’humidité atmosphérique était essentielle et que les nanofils protéiques adsorbaient l’eau, produisant un gradient de tension à travers le dispositif.”

Selon M. Lovely, Yao et lui envisagent de créer des articles électroniques portables tels que des moniteurs de santé et de fitness et des montres intelligentes, ce qui permettrait d’éliminer les piles traditionnelles.

“Le but ultime est de fabriquer des systèmes à grande échelle. Par exemple, la technologie pourrait être incorporée dans la peinture murale qui pourrait aider à alimenter votre maison”, a déclaré Yao dans un communiqué. “Une fois que nous serons à l’échelle industrielle pour la production de fils, je suis convaincu que nous pourrons fabriquer de grands systèmes qui contribueront grandement à la production d’énergie durable”.

La seule barrière à l’heure actuelle est d’assurer le financement de cette technologie. Lovely a déclaré que l’intérêt était “énorme” mais ne pouvait pas donner plus de détails.

Source : https://www.masslive.com/news/2020/02/we-are-literally-making-electricity-out-of-thin-air-umass-develops-groundbreaking-technology-that-will-change-the-way-we-power-electronics.html

Note L. LSG :

Il y a un moment il va falloir accepter ce que vous Êtes réellement, et l’étendue de votre pouvoir créatif.

Passer de la matrice (du film), à la création consciente de vos manifestations dans le film !

Soit vous continuez à propager le “porno de la peur” avec des articles et des vidéos sur les manipulations de l’ancien monde. Coronavirus, effondrement économique, et autres égrégores négatifs, soit vous sponsorise le nouveau monde, les nouvelles technologies pour l’autonomie et l’énergie libre, la cryptomonnaie et autres formes d’énergies d’échange qui n’appartiennent pas à l’ancien monde.

Vous sponsorisez LE NOUVEAU, en lâchant vos peurs et en lâchant l’ancien.

L’ancien monde est terminé. Terminado. Fini. Game Over.

En tout cas en ce qui concerne Gaia, j’ai pas été regarder les autres films…

Je veux pas vous spolier le film, mais si vous voulez des détails allez voir par vous même, en vous.

Soit vous coulez avec l’ancien monde (pour rigoler dans un délire sado-maso que vous appelez “enfer”, dans le film), soit vous faites le saut dans le nouveau en laissant l’ancien et toutes vos peurs de l’inconnu, loin, mais alors très loin derrière vous. Et bienvenue en 5D (pour votre petit personnage) !

Vous êtes la Source bordel de merde !!!

Vous l’avez oublié ?

Coucou, c’est toi qui te parle à toi même 😉

Coucou, Tout est Toi 😉

Il n’y a qu’UNE Conscience et qu’un seul Amour et c’est Toi 😉

Tout est UN et Tu Es Cela.

Voila ça c’est dit, ça c’est réglé. Et maintenant qu’est ce qu’on fait ?

Qu’est ce qu’on sponsorise maintenant ?

Qu’est ce qui te fait kiffer “Amour et Lumière Éternelle” que tu Es ?

Que souhaites tu matérialiser dans la matière, sur Gaia, pour toi/Soi même (Tout ce qui Est) ?

Pour tous tes éclats de consciences minérales, végétales, animales et humaines ?

Pour tout tes reflets ?

Boom ! 5D is On and so much beyond 😉

Activation terminée 😉

Alors maintenant on peut se détendre et voir ce que l’on sème et arrose pour Gaia et tous nos reflets. On peu communiquer avec toutes les “bulles” de nous même, de façon équanime. Sur tous les plans. Et dans toutes les lignes de temps, car tout est Ici et Maintenant.

Dans l’Absolu, on est UN. Une seule conscience. On est La Source. Ici, dans le film, on est tous uniques et on est là pour œuvrer ENSEMBLE.

Namaste

L.


Je soutiens la Presse Indépendente :
0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments