L’Oregon va de l’avant avec un vote public pour légaliser les champignons psilocybine

0
1466
5 3 votes
Article Rating

L’Oregon est maintenant à un pas de devenir le premier État à légaliser les champignons psychédéliques.

Les organisateurs affirment avoir reçu plus de 164 000 signatures sur la pétition d’initiative n°34, qui vise à légaliser la psilocybine – le composé actif des champignons psychédéliques – pour un usage thérapeutique.

Selon l’Oregonian, cette mesure peut donc figurer sur le bulletin de vote de novembre, mais les pétitionnaires devront attendre la mi-juillet pour avoir la confirmation que la mesure figurera sur le bulletin de vote de cette année.

La psilocybine est présente dans de nombreuses espèces de champignons, mais à la suite du mouvement de contre-culture des années 1960, elle est devenue plus largement connue sous le nom de champignons “psychédéliques” ou “magiques”.

Des études récentes ont trouvé des résultats prometteurs pour l’utilisation médicale et thérapeutique de la psilocybine. Selon le site web de l’IP 34, “elle est particulièrement efficace pour traiter la dépression, l’anxiété en fin de vie et la dépendance. Une étude récente de l’Université de New York a montré que la thérapie à la psilocybine réduisait la dépression et l’anxiété chez les patients cancéreux dans 80 % des cas, avec peu d’effets secondaires”.

D’autres chercheurs ont noté que la psilocybine a aidé les patients à lutter contre l’addiction à d’autres substances comme la cigarette.

Si la mesure est adoptée en novembre, l’Oregon deviendrait le premier État à légaliser les champignons psychédéliques, qui sont actuellement considérés comme un stupéfiant de l’annexe 1 par la Drug Enforcement Agency.

Denver est devenue la première ville à dépénaliser les champignons en mai 2019, suivie de peu par Oakland (Californie) en juin 2019 et Santa Cruz (Californie) en janvier 2020.

L’initiative de l’Oregon a été poussée par Sheri et Tom Eckert, deux conseillers qui ont créé l’Oregon Psilocybin Society en 2017. Les Eckert espèrent commercialiser toute une gamme de “services de psilocybine” aux patients à l’avenir, selon l’Oregonien.

La campagne des Eckerts a également reçu un important coup de pouce grâce à un don d’un million de dollars de la société Dr. Bronner’s Magic Soaps, une entreprise de savon biologique de San Diego.

La mesure de vote impose des restrictions à l’utilisation de cette médecine. Elle instaurera des conditions d’autorisation pour les fournisseurs de thérapie à la psilocybine et les producteurs de psilocybine. Elle limite également l’utilisation aux centres de thérapie agréés et exige que les patients suivent un “processus de thérapie en trois étapes” avant le traitement.

Les particuliers ne seraient toujours pas autorisés à cultiver ou à consommer des champignons psychédéliques chez eux.

Source : https://nypost.com/2020/06/30/oregon-voters-push-to-legalize-psychedelic-mushrooms/


Note L. LSG :

Dans la série “mêlez vous de vos affaires et laissez les gens tranquilles”, les gouvernements à la botte des lobbies pharmaceutiques essaient de récupérer et contrôler les médecines sacrées millénaires qui ont fait leur preuves. Les esclaves demandent encore aux geôliers de les libérer au lieu de reprendre leur souveraineté et de faire ce qu’ils veulent sans demander l’avis de ces contrôleurs.

On dirait un enfant en classe qui lève la main pour demander l’autorisation d’aller pisser…

Allez vous faire … ascensionner…

Si vous avez envie de pisser, vous allez pisser. Point barre. Pareil pour les médecines sacrées.

Devenez autonome ici : https://www.zamnesia.com

Ils livrent en France et vous pouvez aussi faire pousser chez vous.

Namaste.

L.

DMT La Molecule de l’esprit

La psilocybine, selon une étude, crée un cerveau hyper-connecté

La Glande pinéale ou « Troisième oeil »


Je soutiens la Presse Indépendente :
5 3 votes
Article Rating
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments