Les Americains deviennent de plus en plus aggressifs à cause des antidepresseurs et des métaux lourds

4
2163
10.11.2015 | Source : Pravda.Ru
Les Americains souffrent de formes variées de psychoses en raison de médicaments prescrits et de métaux lourds dans l’eau et l’air.
Le niveau d’agression et de cruauté dans la société US a augmenté dernièrement, parce que la génération actuelle d’ Américains est beaucoup plus affectée par les neurotoxines que les générations précédentes.
L’impact de l’industrie chimique qui entoure les gens dans leur vie quotidienne fait que la situation devient pire.
Les métaux lourds , tels que le plomb ou le mercure, cause des dommages cérébraux et des désordres comportementaux. Les médicaments psychiatriques sont effectivement destinés à modifier la fonction du cerveau. En un mot, s’ils cassent la balance chimique dans votre cerveau, cela signifie qu’ils fonctionnent comme prévus.
Selon le Centre pour la Prévention et le contrôle de la maladie, les antidépresseurs sont parmi les trois classes plus prescrites de médicaments. La plupart de tous les antidépresseurs peuvent aussi augmenter le risque de pensées suicidaires et de comportement.
Une étude récente trouvé dans le Journal de Psychiatrie Clinique a trouvé que plus de 67% de ceux qui prennent des antidépresseurs, ne répondaient pas aux critères de troubles dépressifs majeurs. Environ 38 % de ceux qui prennent de lourds antidépresseurs n’ont jamais été diagnostiqués comme patients ayant des désordres majeurs de dépression, de trouble d’anxiété généralisée , de trouble obsessionnel-compulsif , de trouble panique ou de phobie sociale.
En réalité, tout médicament est fait pour modifier la chimie du cerveau et peuvent changer le comportement humain et peut ainsi modifier le comportement humain pour le pire. Les métaux lourds ont infiltré l’environnement et peuvent à présent être trouvés quasiment partout – de l’air jusqu’au sol et les produits ménagers, électroniques, et même les boues d’épuration. Tout cela conduit à des changements irréversibles dans le comportement des citoyens américains , selon les chercheurs.
Pravda.Ru
Commentaires : Bien évidemment le problème n’est pas qu’aux US, mais aussi en France et certainement en Belgique, Suisse. Et une pensée pour les pays francophones notamment d’Afrique qui s’ils ne connaissent pas ce drame en ont bien d’autres. Pour en revenir sur ces médicaments, nous le savons tous, mais à présent la question qui se pose est comment sortir de la boucle infernale dans laquelle beaucoup de personnes se retrouvent prisonnières? Comment se sevrer? Des plantes à la méditation, nous avons un large panel mais pas toujours facile de mettre en œuvre quand on est seul face à soi-même. N’hésitez pas à ajouter vos recettes dans les commentaires, entraidons nous nous ne sommes pas seuls.
Traduction Cathy pour www.stopmensonges.com

Je soutiens la Presse Indépendente :

4
Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
  S’abonner  
Notifier de
blacksheep
Membre
blacksheep

Les benzodiazepines (anxiolytique de type Valium, Lexomil, Xanax…) sont aussi une des plus grosse merde de big pharma pour la modification de l’équilibre chimique du cerveau.

PAMdether
Membre
PAMdether

Y° A quand un petit topo sur les influences de HAARP, wifi, tours GEM, portables hackés par la nsa, ainsi que les satellites dédiés à cet effet ? Je ne parle pas de gang stalking et autres influences directes par ces armes silencieuses pour guerres secrètes. Et puis quand tout… Lire la suite »

andcatdup
Membre
andcatdup

J’ai lu un article en anglais fait par les suédois sur une étude médicale faite sur plus de 10 ans sur les effets nocifs du téléphone portable. les conclusions sont alarmantes. je vais essayer de retrouver cet article. Une partie des patients grands consommateurs étaient au moment de la fin… Lire la suite »

godard bernadette
Invité
godard bernadette

Je connais quelqu’un qui prenait des anti-dépresseurs depuis 20 ans (serlain) Se sentant piégé, esclave de cette médication, courageusement, il commença par réduire, réduire les doses jusqu’à prendre la dose minimale 2 fois par semaine. Mais même comme cela, n’étant toujours pas satisfait de cette dépendance minimale, cette personne se… Lire la suite »