Le Sénat rejette l’interdiction des pesticides néonicotinoïdes

5
361
0 0 vote
Article Rating

La proposition de résolution portée par le sénateur écologiste Joël Labbé demandait au Gouvernement d’ « agir auprès de l’Union européenne pour une interdiction de toutes les utilisations des pesticides néonicotinoïdes en Europe tant que les risques graves pour la santé humaine, animale et l’environnement ne seront pas écartés». Elle vient d’être rejetée par le Sénat.

néonicotinoïdes sénat

Lors de son examen au Sénat, la proposition de résolution visant à faire interdire les néonicotinoïdes au niveau européen a été rejetée. Sur 347 votants, 312 suffrages ont été exprimés. 248 sénateurs se sont exprimés contre cette proposition, seulement 64 sénateurs se sont prononcés pour. Le vote étant à scrutin publique, vous pouvez voir quels sénateurs ont voté pour, contre ou se sont abstenus ici.

Lors de la séance au Sénat, le ministre Stéphane Le Foll a défendu son opposition au vote de cette résolution. Il a notamment rappelé qu’une restriction d’utilisation existait déjà au niveau européen pour 3 substances néonicotinoïdes pour toutes les cultures attractives pour les abeilles. « Elles ne peuvent plus être utilisées en période de floraison. Pour les cultures restantes et pour les céréales à paille, les semis ne peuvent pas se faire à la période de forte activité des abeilles», a rappelé Stéphane Le Foll. L’interdiction de semer des semences enrobées a lieu de Janvier à Juin.

Lire aussiLes pesticides néonicotinoïdes seront-ils finalement interdits?

Dans ce cadre, interdire les néonicotinoïdes n’est pas pour lui la solution. « C’est un pensée globale qu’il faut avoir », assure-t-il. Le débat doit prendre en compte l’ensemble des parties prenantes et notamment la réalité du monde agricole. C’est « parce qu’on ne doit pas caricaturer le débat » et « réussir l’objectif de réduction des phytosanitaires et de l’utilisation des néonicotinoïdes qu’il faut qu’on soit en capacité, collectivement, de mener ces débats en assurant les transitions nécessaires », défend-il. C’est le rôle du plan Ecophyto 2 qui vient d’être annoncé.

Lire aussi : Ecophyto 2 : – 50 % de pesticides reporté à 2025 !

Pourquoi vouloir interdire les pesticides néonicotinoïdes ?

Sous la dénomination de « néonicotinoïdes », on trouve plusieurs substances actives, à savoir le thiaméthoxam, l’imidaclopride, le thiaclopride, le dinotéfuran, l’acétamipride et le clothianidine. Ces néonicotinoïdes sont des pesticides systémiques. En tant que tels, ils sont présents dans et sur la plante tout au long de sa vie. Ils sont repris par la plante et transportés dans tous les tissus de façon préventive, même en absence de ravageurs. On les retrouve donc sur les feuilles, fleurs, racines, tiges, mais aussi dans le pollen et le nectar. Persistantes dans l’environnement, ils contaminent le sol, l’eau et l’air.

En séance au Sénat, Joël Labbé a rappelé les principales motivations qui l’ont conduit à proposer ce texte : le caractère systémique de ces insecticides agissant sur le système nerveux central des insectes, les impacts sur les pollinisateurs et les effets supposés sur la santé humaine, notamment sur le développement du système nerveux humain. De plus, il a rappelé que plusieurs rapports et publications font valoir que l’utilisation de ces molécules n’a pas permis une augmentation significative des rendements pour les agriculteurs.

Auteur : Hugo Lebout, journaliste du webzine Natura-sciences.com

Voir aussi article “Abeilles et bourdons sont irrésistiblement attirés par les pesticides qui les tuent

sur http://www.lemonde.fr/biodiversite/article/2015/04/23/abeilles-et-bourdons-sont-irresistiblement-attires-par-les-pesticides-qui-les-tuent_4621663_1652692.html#


Je soutiens la Presse Indépendente :
0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
5 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Hildegarde
Hildegarde
Avr 25, 2015 2:34

Normal! Le sénat est un lieu maléfique remplit de déchêts humains suceurs de satan!

steph
steph
Avr 25, 2015 10:18

C’est à tous le monde de faire le choix de ne pas en utilisé car l’avis du sénat on s’en fou.

kevin
kevin
Avr 25, 2015 10:15

De toute façon même qu’il ne l’interdise pas c’est à nous de pas en acheter car cela ne sert à rien la nature comporte tout les besoin nécessaire pour les légumes, plantes, arbres et autres alors leur insecticide qu’il se le foute au cul.

eloise
eloise
Avr 25, 2015 9:32

quant des séniles nous prouvent que le bon sens ils l’ont perdu ainsi qu’une once d’intelligence,
faut leur preparer des centres psychiatriques au plus vite ,car ces gens sont dangereux pour l’homme
et la nature .

Istinos
Istinos
Avr 24, 2015 6:37

Il faut réagir ensemble comme on nous l’explique bien ici : « La France qui doit faire valoir la Loi Juste, la Vérité Poutine montre la voie quand les Uëlistes lui tournent le dos. Il faudrait bien peu pour que l’Europe soit à le suivre. Mais tant que la France… Lire la suite »