Le gouvernement irakien pressé d’étudier la mort de 22 soldats, des attaques aériennes menées par les États-Unis blâmées

0
57

Note SM: intervention des USA pour freiner la débâcle du groupe terroriste EI face aux forces irakiennes?

13 mars 2015

Loading...

 

Reuters/U.S. Air Force/Staff Sgt. Perry Aston
Reuters/U.S. Air Force/Staff Sgt. Perry Aston

 

Les autorités irakiennes sont invitées à enquêter sur le meurtre de 22 soldats irakiens dans la province occidentale d’Anbar dans ce qu’ils prétendent être une frappe aérienne américaine. Le parti de la coalition gouvernementale, qui pousse l’enquête, indique que les résultats devraient être rendus publics.

Les soldats ont été tués mercredi quand un avion a bombardé le siège d’une société de l’armée près de Ramadi, une ville dans le centre de l’Irak, à environ 110 kilomètres à l’ouest de Bagdad, un officier de l’armée irakienne et une source de la police ont déclaré à Reuters.

L’aviation de la coalition internationale à plusieurs reprises effectué des frappes aériennes sur les positions des forces de la milice nationale et les forces armées, qui mènent une guerre féroce contre les terroristes de l’EIIL [aussi anciennement ISIS, actuellement l’État islamique (EI)],” indique un communiqué d’Al-Moaten , un membre du parti de la coalition gouvernementale.

Personne n’a encore admis la responsabilité des décès. Des forces irakiennes ont imputé le meurtre de 22 soldats sur la coalition menée par les États-Unis. Une source militaire a dit à Reuters qu’un missile a été lancé à partir d’un avion étranger. Cependant, le porte-parole de la coalition, le Lieutenant-colonel Thomas Gilleran a dit que l’alliance a tiré un seul tir dans la province et cela n’a pas abouti à des “pertes amicales”.

Les responsables militaires américains ont également déclaré à Reuters sous couvert d’anonymat que les avions des forces de sécurité irakiennes opéraient dans la zone ciblée et qu’ils discutent avec les irakiens sur le rapport d’un incident de tir fratricide parmi les forces irakiennes.

Le chef du conseil provincial d’Anbar, Sabah Karhout, a suggéré que l’explosion a été causée par des explosifs plantés dans un tunnel souterrain sous le siège militaire.

Selon l’un des responsables américains, le tir était à 33 kilomètres du site où les soldats irakiens ont été tués.

En attendant, les responsables irakiens nient que leurs forces du pays étaient responsables de ce tir ami. Nous n’ avions pas d’avions de guerre irakiens exerçant des actions à Anbar», dit une source militaire irakienne.

(…)

traduction: stopmensonges

Plus: http://rt.com/news/240441-iraq-soldiers-killed-investigation/

Loading...

Je soutiens la Presse Indépendente :

Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
  S’abonner  
Notifier de