La résonance d’équilibre avec une personne de sexe opposé

0
2353

“La résonance d’équilibre avec une personne de sexe opposé n’est pas une connivence ou une attirance superficielle, qu’elle soit physique, émotionnelle et/ou intellectuelle.
Le plaisir n’est pas le but, mais un effet secondaire d’une action menée de façon juste. Rien ne lasse, c’est chaque fois nouveau, tandis que dans la vie ordinaire, tout s’use.

Entrer en résonance dans une relation touche quelque chose de vital dans les centres, qui a besoin d’approfondissement et donc de temps afin de permettre au sentiment d’affection, d’amour ou d’amitié de se mettre en place à un niveau supérieur.

Il y faut une grande capacité relationnelle qui n’exclut rien ; il y faut une démarche libre qui n’appartient pas au domaine du devoir ou du vouloir, mais à celui d’une volonté libre qui s’exprime dans le cadre d’une attirance, c’est-à-dire en réalité d’un champ d’amour, d’affection, d’amitié.

Cette relation ne peut pas exister si l’un des deux veut quelque chose de l’autre, intellectuellement, émotionnellement ou physiquement parce qu’il enferme alors l’autre dans son envie, dans son exigence, dans son monde.
Or c’est quelque chose de plus grand “qui veut” quelque chose des deux. Il faut que les deux soient en résonance avec la même volonté, la même envie, la même vision. Ceci explique pourquoi on ne peut pas partir à la recherche de quelqu’un dans le but d’entrer en résonance.
Cette résonance est possible lorsqu’on a déjà trouvé la personne !

Amour et liberté sont indissociables, l’autre ne peut pas être forcé, il ne peut pas y avoir d’amour sans liberté et de liberté sans amour. Quand il y a possessivité, il n’y a pas d’amour.

Une fois mis en place, ce sentiment d’amour, qui en réalité est un champ de forces unissant deux personnes, ne disparaît jamais, malgré tous les aléas de la vie. Mais l’être humain doit d’abord être capable de trouver en lui-même cet espace où l’amour existe et cet espace existe dans chaque être humain doté d’une essence, d’un esprit. Lorsqu’il entre en contact avec cet espace, il entre en contact avec un espace très ouvert qui est source de liberté pour lui-même et pour les autres.

Une fois qu’il l’a trouvé en lui-même, il peut le vivre avec les autres. Auparavant, les voiles de l’enfance et les traits négatifs du caractère en particulier, l’empêchent d’y accéder. Le travail sur le chemin de réalisation de soi consiste en grande partie en ce dévoilement, en ce passage de l’identification continuelle à tout ce qui arrive par le monde extérieur à une forme de détachement, tout en arrivant à le vivre pleinement (détachement ne signifie pas indifférence ou désintérêt).

Avant, on essaie de comprendre, de pratiquer avec toutes sortes d’efforts. Quand on est en contact avec cette forme de sérénité et d’amour en soi, on reçoit tout à cet endroit-là et tout coule. Pourtant, on n’en disparaît pas pour autant en tant que personnalité, car on continue à avoir ses qualités et ses défauts à soi.

La complémentarité, ou la résonance, est un phénomène énergétique qui se manifeste naturellement pour des personnes authentiquement en chemin vers la réalisation de leur propre nature, à condition qu’elles aient veillé à équilibrer le fonctionnement des centres où un déséquilibre a été observé. Les corps éthériques seront alors naturellement en lien.
La résonance se produira naturellement sans qu’il y ait besoin de faire des démarches, de chercher, de provoquer ce phénomène.

Il est nécessaire toutefois de faire quelque chose ensemble, et ce quelque chose doit être de nature supérieure. Ceci permet aux différents centres d’entrer réellement en résonance, mais il faut au préalable que les centres soient à une telle qualité d’affinement qu’ils résonnent à un niveau supérieur : celui des qualités de l’Esprit.
Il s’agit du véritable tantrisme qui permet d’harmoniser ses propres centres en résonance avec les centres d’une personne complémentaire, cette complémentarité étant sexuée (yin/yang).”

~ Selim Aïssel


Je soutiens la Presse Indépendente :
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments