L’Amour se répand plus vite que le coronavirus

0
3451
0 0 vote
Article Rating

Témoignage de Rebecca Arendell Franks

WUHAN – C’est à peu près le 48e jour de la quarantaine de la ville. Nous avons été enfermés dans notre complexe d’appartements pendant de nombreuses semaines. Je n’ai pas mangé dehors depuis le 19 janvier. Nous vivons une époque si étrange.

Après mon dernier poste, qui portait sur les serrures des portes et d’autres restrictions, mon mari m’a demandé si j’avais posté les bons côtés de ce qui arrive…

Donc, à partir de l’épicentre du coronavirus, voici quelques exemples du bien que nous avons connu à cause du verrouillage.

Notre vie de famille n’a jamais été aussi bonne. En général, un week-end est ce que nous avons de plus long avant que je sois prête à nous renvoyer chacun à l’école ou au travail. Mais depuis SEPT semaines, nous sommes à la maison ensemble avec très peu d’influences ou de distractions extérieures, forcés de renouer avec les autres, d’apprendre à mieux communiquer, de nous donner de l’espace, de ralentir notre rythme et d’être une famille plus forte que jamais.

Nous avons appris à accepter l’aide des autres. Pendant cette période, nous avons dû compter sur les autres pour nous montrer comment obtenir de la nourriture et d’autres choses dont nous avons besoin. Les gens d’ici sont si bons et ils veulent nous aider. C’est satisfaisant d’accepter l’aide.

Faire les courses est tellement plus facile maintenant. Elles viennent directement à notre complexe, et nous les ramassons tout simplement. C’est simple.

En ce moment, j’entends des oiseaux à ma fenêtre (au 25e étage). Je pensais qu’il n’y avait pas vraiment d’oiseaux à Wuhan, parce qu’on les voyait rarement et qu’on ne les entendait jamais. Je sais maintenant qu’ils étaient juste assourdis et entassés par la circulation et les gens. Toute la journée maintenant, j’entends le chant des oiseaux. Cela m’arrête parfois afin entendre le son de leurs ailes.

Le printemps à Wuhan est absolument époustouflant. La Source nous donne un aperçu de la beauté à venir avec un temps presque parfait. Grâce au confinement, nous pouvons regarder le printemps se dérouler lentement devant nous, sans travail, sans circulation, sans pollution et sans autres distractions. J’ai élevé ma chaise et je suis prêt pour le spectacle du créateur.

Ma cuisine est devenue beaucoup plus créative. Je cuisine comme une cuisinière à la campagne. Le ménage n’a pas souffert non plus.

Nous faisons parfois des siestes au milieu de la journée.

Nous lisons beaucoup plus qu’auparavant.

J’ai repris contact avec beaucoup de vieux amis. Nous avons parlé avec nos familles plus que jamais auparavant.

Nous travaillons toujours et nous allons à l’école, mais tout cela à la maison et selon des horaires flexibles. Ce n’est pas parfait, mais c’est assez productif et agréable.

Nous faisons plus d’exercice. Comme nous avons emprunté un rameur à l’école juste avant le confinement, Edgar rame régulièrement à la maison et a déjà perdu plusieurs kilos. Je continue à marcher le matin comme d’habitude, mais je le fais sans aucune restriction de temps et maintenant avec mon amie Erika.

Dans mon monde de yoga, j’ai enfin fait une position d’avant-bras. Je partage aussi des photos de yoga loufoques chaque jour avec un ami/yogi local. Cela nous permet de rester connectés en esprit et en mouvement.

Je pourrais consacrer tout un billet à l’incroyable communauté dont nous avons reçu les bénédictions grâce à ce verrouillage. Nous vivons près de 4 autres membres du personnel, que nous ne connaissions pas du tout avant cela. Grâce à cette quarantaine, nous avons tissé des liens et nous nous sommes soutenus mutuellement d’une manière que je n’avais jamais connue en 9 ans de vie ici. (Approvisionnement de la foule pour les produits féminins et le café, partage créatif du surstock de carottes et de courges, etc.)

Vendredi soir, nous avons fêté ensemble l’anniversaire de Julia Marie Roehrkasse. Nous quatre n’avons jamais été ensemble sans mari, sans enfants ni sans communauté plus large. Mais ce soir-là, j’ai eu l’impression d’avoir gagné à la loterie du service de l’amitié. Notre rencontre était authentique, d’une manière qui ne peut être partagée que par des personnes qui vivent la même chose au même moment et qui comprennent ce que l’autre vit. Ce lien que nous avons peut s’affaiblir lorsque notre monde reviendra à la normale, mais pour l’instant je ne l’échangerais pour rien au monde. C’est une bonne chose.

Ma vie de prière n’a jamais été aussi bonne et mon temps d’étude a été beaucoup plus réel. J’ai des moments de tranquillité qui sont en fait (généralement) calmes – et je peux y consacrer du temps réel. J’ai beaucoup plus de temps pour réfléchir, pour écouter, pour traiter et pour découvrir. Je découvre les cadeaux que la Source me donne, à moi et à ma famille. Plus que tout, je suis bouleversé par sa bonté à chaque instant. Il me submerge de sa bonté.

Nous avons eu « l’église » de Zoom ce matin à 10h30, comme d’habitude. Mon mari vient de se réveiller de sa sieste. Mon enfant est en train de lire tranquillement sur le canapé. J’ai le luxe d’écrire sans censure ici sur FB. Nous sommes sur le point d’aller chercher un jambon qu’une amie nous donne, en lui apportant notre café et nos canneberges à partager.

Dieu nous offre tant d’occasions de faire le bien pendant que nous sommes ici, et il nous montre sa bonté à chaque instant.

Nous sommes en paix dans l’épicentre du virus. Nous sommes en paix dans l’épicentre de sa volonté.

La peur est un lâche sans foi et n’a pas sa place dans la vie. La peur et l’inquiétude n’ont pas leur place à notre table.

Le Coronavirus veut que vous vous isoliez et que vous preniez soin des vôtres d’abord. En communauté, nous pouvons faire beaucoup plus que ce que nous pouvons faire seuls. La Source s’occupe de nous avec tant de richesse et nous comble de tant de bien à chaque instant.

Source: https://lovehaswon.org/

Traduit et partagé par la Presse Galactique


Je soutiens la Presse Indépendente :
0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments