Big Pharmafia: l ‘art de privatiser les bénefs et mutualiser les pertes, la commune otée scientifric instaure sa debt e-monde.

0
716

Le bi 1 comme un semble échapper aux tenanciers de l ‘ auberge espagnole (et grippée)  scientifric.

Les profits records de san  ô  phi  :

fruits de la revente de droit d ‘exploit à sion de brevets SARS cov 2 , ils ont plus que triplé;  les bénéfs et bas de l ‘ haine de  notre fleuron nazi ô anal,  pourtant en difficulté pour ” sortir  un vaccin, ne suivent donc  pas  le résultat “opérationnel” .

Etonnant , non ?

La chair à canon a été remplacé  par la chair  à  big pharmafia, Elyseum a besoin d ‘idiots dociles et autistes comme esclaves,  et de faibles comme opposants  éventuels.

Théoriciens de la coïncidence , on attend   votre explication concernant les bénefs monstres du  soit disant looser de la course au  vaccin .

On se doute bien que cette debt e-monde sera con  tractée  et réclamée aux peuples  contre quelques gâteries technologiques,  gardées sous le  coude par l ‘holy  garcie depuis quelques  siècles et  décennies , et relarguées aux geux pour mieux faire passer l’ happy  lul , lol !

Et  s ils n ‘arrivent plus à se payer la voiture ( désormais électrique et  hors de prix, ou  la voiture avion  qui arrive …)  ils auront au moins la joie d ‘admirer le vol ( sous tous les angles, notamment celui de la dette mutualisée) de ces nouveaux  oiseaux, de mauvais augures, comme jackt attila .

De toute  façon, ils nous ont prévenu :  il n y aura pas assez d ‘électricité pour  tout le monde ( ou  toutes les voitures , nécessairement propres là haut) .


S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments